Le sens caché de Jamming par Bob Marley expliqué

Le sens caché de Jamming par Bob Marley expliqué

L'analyse du sens caché de la chanson "Jamming" par Bob Marley vous réserve des surprises inattendues. Plongez dans les secrets de ce morceau emblématique!

Share your love

Le Sens Caché de « Jamming » par Bob Marley Expliqué

Lorsque l’on plonge dans l’histoire fascinante de la chanson emblématique « Jamming » de Bob Marley, on découvre un monde riche de significations profondes et de nuances insoupçonnées. Au cœur de cette chanson, se trouvent des éléments politiques, des réflexions post-attentat, mais aussi une célébration de l’unité et de la vie. Décortiquons ensemble le sens caché de « Jamming », cette œuvre musicalique empreinte de l’âme de Bob Marley.

L’environnement d’inspiration de « Jamming »

Au début de l’année 1977, dans un studio d’enregistrement de Island Records à Londres, Bob Marley et ses comparses, les Wailers, s’adonnaient à l’enregistrement frénétique de nouveaux morceaux. Quelques mois à peine s’étaient écoulés depuis l’attaque survenue au domicile de Marley à Kingston, en Jamaïque. Cette agression, où des hommes armés avaient ouvert le feu, blessant Marley, son épouse Rita, et deux autres personnes, laissa des séquelles physiques en l’atteignant à la poitrine et en logeant une balle dans son bras gauche.

Au cœur de cette période prolifique, Marley composa et enregistra une chanson intégrée à l’album « Exodus » : « Jamming ». Avec des paroles telles que « No bullet can stop us now », Marley faisait allusion à l’attentat dont il avait été la cible, affirmant sa résilience face à la violence et à l’oppression. Cependant, « Jamming » ne se limite pas à une réponse à cet événement traumatisant, elle explore également des thèmes d’unité et des sous-entendus sexuels, le tout enveloppé dans ce qui semble être au premier abord une chanson de fête endiablée.

La Dualité Politique de « Jamming »

Sur l’album « Exodus », « Jamming » ouvre la seconde face, offrant un contraste saisissant avec la première qui aborde des thèmes plus politiques. Chris Blackwell, le fondateur de Island Records, évoque comment Marley, malgré une bonne humeur affichée, ne pouvait se défaire du spectre de l’attentat dont il avait été victime. Profondément marqué par cet épisode, Marley, qui se trouvait déprimé et choqué face à la menace qui pesait sur sa vie, laissa transparaitre ces émotions à travers sa musique.

En 1976, la Jamaïque était une poudrière politique et Bob Marley tentait de calmer les tensions en tête d’affiche d’un concert gratuit à Kingston, la capitale. Malheureusement, ce concert fut entaché par l’annonce surprise d’élections anticipées par le Parti national du peuple, au pouvoir à l’époque. Deux jours avant cet événement, Marley fut la cible d’une attaque armée, les motivations politiques de l’agression restant troubles à ce jour. Malgré ces événements tragiques, Marley refusa de se laisser abattre, montant sur scène pour un set de 90 minutes, le bras toujours bandé. Peu de temps après, il quitta la Jamaïque pour se rendre à Londres, emportant avec lui son message de paix et d’unité.

La Fête et la Survie dans « Jamming »

Au cœur de « Jamming », au-delà de la référence à l’attentat manqué, se cache une profonde signification. Le titre de la chanson, issu du mot créole jamaïcain « jammin », évoque une célébration ou une fête. La chanson, supportée par les riffs funky de guitare de Junior Marvin et la basse entraînante d’Aston « Family Man » Barrett, offre un accompagnement parfait pour mettre l’ambiance. Cependant, les paroles de Marley transcendent la simple notion de divertissement. Vivien Goldman, dans son ouvrage « The Book of Exodus: The Making and Meaning of Bob Marley and the Wailers’ Album of the Century », décrit comment « Jamming » lors d’un concert à Kingston, dégageait une énergie particulière qui exaltait la survie et la danse, faisant de cette chanson la pulsation même de l’existence.

Plonger dans l’univers de « Jamming » de Bob Marley, c’est découvrir bien plus qu’une simple chanson : c’est s’imprégner de l’esprit d’un artiste hors du commun, capable de transformer ses luttes personnelles en messages universels de paix, d’unité et de résilience. La musique de Bob Marley résonne encore aujourd’hui comme un appel à l’espoir et à la célébration de la vie.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌