Le voyage rock de Pat Smear de punk à icône musicale

Le voyage rock de Pat Smear de punk à icône musicale

Découvrez le parcours rock de Pat Smear, de la scène punk underground de LA au Hall of Fame du Rock & Roll. Un voyage musical unique!

Le parcours musical de Pat Smear : De la scène punk underground à l’icône rock

Pat Smear, guitariste des Foo Fighters, est né Georg Ruthenberg le 5 août 1959 à Los Angeles. Son enfance atypique, marquée par une fugue à l’âge de 13 ans et un passage dans une communauté religieuse, a jeté les bases de sa relation particulière avec la musique. En grandissant, ne trouvant pas sa place, il s’est tourné vers le punk rock, un genre qui accueille les marginaux. Sa renommée est surtout liée aux Foo Fighters, mais son parcours vers le groupe est tout aussi fascinant, marqué par des collaborations avec divers groupes influents. Malgré une notoriété moins éclatante que celle d’autres rockstars, Pat Smear a joué un rôle majeur dans la musique rock depuis la fin des années 1970. Plongeons dans le voyage rock de Pat Smear.

Les influences rock ‘n’roll de Pat Smear

Pat Smear a débuté sa carrière musicale avec une longue et riche expérience dans le rock ‘n’roll. Bien qu’on pourrait penser qu’il est né avec une guitare entre les mains, il a en réalité commencé par le piano, sous l’influence de ses parents. C’est en apprenant à jouer par oreille les chansons de ses albums préférés qu’il a ensuite basculé vers la guitare. Ses premières influences musicales incluent des guitaristes emblématiques comme Mick Ronson, Steve Howe, et Brian May, mais c’est véritablement le mouvement punk des années 1970 qui l’a poussé à se lancer sérieusement dans la musique. Des guitaristes comme Joan Jett, Steven Hufsteter, Brian James et Steve Jones ont été les sources d’inspiration de Pat Smear pour se lancer et former un groupe.

La genèse des Germs

Accompagné de ses amis Darby Crash, Lorna Doom et Don Bolles, Pat Smear a co-fondé l’un des groupes de punk rock les plus influents et sulfureux de tous les temps : les Germs. Malgré des débuts chaotiques et une brève existence, le groupe a laissé une empreinte indélébile sur la scène punk de Los Angeles. Avec un unique album studio, quelques singles et des apparitions sur diverses bandes originales, les Germs ont propulsé Pat Smear vers une audience plus large dans le paysage rock de LA, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles explorations musicales.

Pat Smear et Twisted Roots

Après la dissolution des Germs, Pat Smear a rejoint un autre groupe punk de Los Angeles, Twisted Roots. Bien que leur carrière ait été brève, le groupe a laissé son empreinte avec un son expérimental et éclectique. En combinant des influences punk avec des touches de New Wave et de funk, Twisted Roots a offert une approche novatrice à la scène musicale de l’époque. Malgré une production modeste, leur musique débordait d’imagination et d’innovation, propulsant certains de leurs membres vers d’autres groupes de renom.

La collaboration avec 45 Grave

Poursuivant sa tendance à rejoindre des groupes éphémères mais mémorables, Pat Smear a ensuite rejoint le groupe de death rock 45 Grave. Bien que son passage ait été bref et limité à une seule piste, « Wax », Smear a montré ses talents de musicien accompli. Avec des membres éphémères mais des réunions sporadiques, 45 Grave a continué son chemin tandis que Pat Smear se préparait à une collaboration emblématique.

La parenthèse solo de Pat Smear

Avec l’envie d’explorer de nouvelles voies musicales, Pat Smear a tenté une carrière solo dans les années 1980. À travers deux albums, « Pat RuthenSmear » et « So You Fell in Love with a Musician… », Smear s’est aventuré dans des sonorités expérimentales et innovantes, éloignées de ses racines punk. Avec une évolution vocale et instrumentale marquée, ses albums ont offert un regard fascinant sur son talent brut et sa créativité. Bien que ces œuvres puissent dérouter les auditeurs plus habitués à des sonorités mainstream, elles captivent ceux en quête de rock audacieux et singulier.

Une apparition surprenante dans un clip de Prince

En 1985, Pat Smear apparaît de manière inattendue dans le clip « Raspberry Beret » de Prince. Cette expérience, bien que modeste, a marqué un moment de décalage dans la carrière habituelle de Smear, connu pour ses projets punk et alternatifs. Cette incursion ponctuelle dans l’univers de Prince, en tant que figurant, souligne la diversité des expériences musicales de Pat Smear en dehors de son registre habituel.

Un bref passage avec Nirvana

Pendant les derniers mois de la tournée de Nirvana pour l’album « In Utero » en 1993, Pat Smear rejoint brièvement le groupe en tant que deuxième guitariste. Son amitié avec la femme de Kurt Cobain, Courtney Love, lui a permis de croiser la route du leader de Nirvana. Cette courte collaboration l’a amené à jouer avec Nirvana lors de prestations mémorables, laissant une empreinte indélébile sur la scène musicale de l’époque.

L’ascension avec les Foo Fighters

Dave Grohl, principalement connu en tant que batteur de Nirvana au début des années 1990, a exploré le songwriting en parallèle, donnant naissance aux Foo Fighters. Pat Smear, impressionné par la qualité des premières démos de Grohl, a insisté pour rejoindre le groupe. Cette intégration a propulsé Pat Smear vers une renommée mondiale avec les Foo Fighters, l’un des groupes les plus populaires de la planète. Son expérience et sa musicalité ont enrichi le son du groupe, apportant une dimension supplémentaire à leur musique.

Pat Smear : De retour chez les Foo Fighters

Après une pause en 1997, Pat Smear a réintégré progressivement les Foo Fighters à partir de 2005. Son retour s’est concrétisé avec l’album « Wasting Light » en 2011, établissant ainsi une nouvelle dynamique au sein du groupe. Jouer avec trois guitaristes peut sembler inhabituel, mais pour les Foo Fighters, la complémentarité des styles de jeu a enrichi leur son global, offrant une palette musicale variée et énergique.

Une incursion sur grand écran avec « Studio 666 »

Dans la continuité des traditionnels films rock’n’roll, les Foo Fighters, dont Pat Smear fait partie, se sont lancés dans l’aventure cinématographique avec « Studio 666 ». Cette comédie d’horreur décalée mettant en scène le groupe dans une ambiance déjantée témoigne de leur touche unique en matière de créativité et de rock. Bien que le film n’ait pas fait l’unanimité auprès des critiques, il illustre parfaitement l’enthousiasme et la passion des membres du groupe pour leurs projets artistiques.

Induction au Rock & Roll Hall of Fame

En 2021, l’incroyable contribution de Pat Smear à la musique populaire a été officiellement reconnue lors de son intronisation au Rock & Roll Hall of Fame, aux côtés des autres membres des Foo Fighters. Son discours empreint d’humilité et de reconnaissance envers les groupes avec lesquels il a joué avant d’atteindre la notoriété mainstream démontre son attachement à ses racines musicales. L’honneur suprême de la soirée a été d’être intronisé par Paul McCartney, une figure emblématique dont l’influence a marqué les débuts de Pat Smear dans le rock’n’roll.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌