Homme Enfermé 72h avec 50 Serpents Mortels pour Prouver son Point

Homme Enfermé 72h avec 50 Serpents Mortels pour Prouver son Point

Homme défie 50 serpents mortels pendant 72h pour prouver sa théorie. Découvrez son incroyable expérience!

Néelim Kumar Khaire : Un Homme qui Défie les Serpents

La peur des serpents est une phobie assez répandue, connue sous le nom d’ophidiophobie, qui peut sérieusement perturber la vie quotidienne. Avec plus de 3 000 espèces de serpents, dont environ 600 sont venimeux et seulement 200 sont capables de blesser ou de tuer un humain, il n’est pas étonnant que ces créatures suscitent souvent de la crainte.

Cependant, il existe des passionnés qui voient les serpents d’un tout autre œil. Néelim Kumar Khaire, un homme dont la fascination pour ces reptiles a commencé à l’âge de 28 ans alors qu’il travaillait dans un hôtel à Pune, en Inde, est l’un de ces individus singuliers. Sa rencontre avec de nombreux serpents dans les environs de l’hôtel a fait naître en lui un amour pour ces créatures rampantes, au point qu’il les déplaçait vers des endroits plus sûrs au lieu de les tuer lorsqu’ils s’aventuraient dans l’établissement.

Cette passion pour les serpents a conduit Khaire à défendre ardemment leur préservation et leur réputation, malgré avoir été mordu 6 000 fois. Il a été consterné par la peur et la haine souvent dirigées envers les serpents, qu’il considérait comme absurdes.

Le Défi de Khaire : Battre un Record du Monde Épique

Après avoir appris l’existence d’un détenteur du record du monde ayant passé 50 heures en compagnie de 24 serpents dans un espace confiné, Khaire s’est fixé pour objectif de le surpasser. Déterminé à remporter le titre, il a préparé une chaise en métal et une grande boîte en verre pour entamer sa mission.

Les serpents choisis par Khaire pour cette aventure hors du commun comprenaient neuf cobras indiens, 27 cobras monocles, 24 vipères de Russell, quatre serpents communs et huit kraits marqués. Avec ses amis reptiles dans la boîte de verre et un représentant du Livre Guinness des records sur place, Khaire s’est lancé le défi de s’enfermer dans un espace confiné avec certains des serpents les plus dangereux du monde, surpassant le record précédent de plus de 20 heures.

L’Expérience Extraordinaire de 72 Heures

Khaire ne s’est pas contenté de battre le record, il voulait prouver que les serpents n’attaqueraient pas sans provocation. Pendant ses 72 heures passées dans la boîte de verre, il redirigeait souvent les serpents qui lui rentraient dedans ou qui rampaient sur lui en les prenant et en les plaçant ailleurs. Étonnamment, il a réussi à dépasser toutes les attentes sans recevoir la moindre morsure, démontrant ainsi sa théorie audacieuse.

Après avoir brisé le record en 1986, Khaire a utilisé sa renommée comme une occasion d’éduquer les gens sur les serpents, leur offrant ainsi une protection et cherchant à dissiper la stigmatisation négative qui les entoure. Il a fondé la Société Herpétologique Indienne, composée de scientifiques éminents, de chercheurs et d’activistes sociaux, dans le but de promouvoir l’étude et la conservation de l’herpétofaune en Inde.

Héritage et Reconnaissance

Néelim Kumar Khaire a laissé une empreinte indélébile dans le monde des reptiles. Son dévouement passionné pour les serpents lui a même valu l’honneur d’avoir un serpent nommé en son honneur, le « Melanophidium khairei », une reconnaissance de ses contributions exceptionnelles à la protection de ces animaux souvent mal compris et mal-aimés.

Cet homme qui a défié cinquante serpents mortels pendant 72 heures reste un exemple fascinant de détermination, de courage et de passion pour défendre une cause qui lui est chère, défiant les limites de ce que beaucoup pensaient possible dans la relation entre l’homme et l’animal sauvage.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌