Le Dernier Repas de Frank Sinatra avant sa Mort

Le Dernier Repas de Frank Sinatra avant sa Mort

Découvrez ce que Frank Sinatra a mangé avant de mourir. Quel était son dernier repas? Retrouvez tous les détails dans notre article sur le voyage.

Share your love

L’Homme, le Mythe, Frank Sinatra

Frank Sinatra, l’icône au charme incontesté, fait partie de ces personnalités de la culture populaire américaine qui ont su captiver les foules. Membre du célèbre « Rat Pack » aux côtés de Dean Martin, Sammy Davis Jr., Peter Lawford et Joey Bishop, Sinatra incarne, dès la fin des années 1950, la gloire et l’opulence du rêve américain. Cependant, sa mystique a été ébranlée en 1966 par l’article célèbre de Gay Talese, « Frank Sinatra Has a Cold », qui a dévoilé les failles de ce symbole de la virilité et révélé le déclin musical auquel il était confronté. Malgré tous ces changements, Sinatra et son groupe sont restés des figures emblématiques, symboles d’aspiration dans l’imaginaire collectif.

Son image impeccable n’a pas empêché les dernières années de sa vie d’être empreintes de solitude et de modestie. Le crooner, de plus en plus isolé en raison de sa santé déclinante, a vécu des années paisibles loin des projecteurs. C’est dans cette atmosphère de discrétion que s’inscrit son dernier repas, un moment touchant et pourtant si ordinaire.

Le Dernier Repas de Sinatra: Une Simplicité Poignante

Malgré son statut de star internationale, Frank Sinatra n’a pas cédé aux artifices culinaires sophistiqués. Son dernier repas, avant de rejoindre l’au-delà, fut étonnamment modeste: un sandwich au fromage grillé. Ce détail presque banal, issu du livre « Frank & Ava: In Love and War » de John Brady, contraste avec l’image flamboyante du chanteur.

Son goût pour la simplicité s’explique peut-être par ses origines italiennes. En effet, ses racines du Nord de l’Italie et de Sicile ont forgé son appétit pour une cuisine authentique. Les plats traditionnels italiens occupaient une place privilégiée dans son cœur et dans son assiette, des artichauts farcis au fusilli à l’ail et aux anchois, en passant par les escalopes de veau à la milanaise. Quant à son dessert préféré, il était au citron et à la ricotta.

Les Années de Quietude de Sinatra

Gay Talese, dans son célèbre portrait paru dans Esquire, avait souligné l’impact potentiel de la santé de Frank Sinatra sur l’industrie musicale à son apogée. Cependant, avec le temps, la carrière de Sinatra a connu un déclin marqué par les décès successifs de ses acolytes du Rat Pack. Ses dernières années ont été jalonnées de maladies, d’urgences médicales et de déclins physiques.

Son ultime concert remonte au 25 février 1995, suivi de quelques apparitions publiques, notamment pour recevoir la Médaille d’Or du Congrès en avril 1997. Pourtant, en coulisses, le chanteur renommé faisait face à un cocktail dévastateur de maladies: pneumonie, cancer de la vessie, problèmes cardiaques et respiratoires, hypertension, et un état grandissant de paranoïa selon son ancien manager Eliot Weisman.

Le Déclin et la Solitude de Sinatra

Même pour l’un des chanteurs les plus accomplis du XXe siècle, les plaisirs simples perdurent. Le monde extérieur, jadis en effervescence à son approche, s’est estompé pour laisser place à une tranquillité déchirante. Loin des projecteurs, Sinatra passait ses derniers jours entouré uniquement de sa femme Barbara, de son fidèle domestique Vine, et de rares visiteurs comme son ami Bill Miller.

C’est dans cette intimité presque silencieuse que Sinatra a conclu sa vie terrestre avec un ultime repas inachevé, un sandwich au fromage grillé délaissé, avant de succomber à une crise cardiaque. Sa disparition à 82 ans a marqué la fin d’une époque, laissant derrière lui une légende intemporelle et une histoire parsemée de gloire et de mélancolie.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌