Le destin manqué de Judy Garland dans Valley of the Dolls

Le destin manqué de Judy Garland dans Valley of the Dolls

Le destin tragique de Judy Garland révélé dans Valley of the Dolls. Découvrez comment cette icône hollywoodienne a manqué un rôle majeur.

Le Destin Manqué de Judy Garland dans « Valley of the Dolls »

Judy Garland, une icône d’Hollywood, est célèbre pour ses rôles emblématiques tels que Dorothy dans « Le Magicien d’Oz » et Esther Smith dans « Rencontres à Saint-Louis ». Cependant, il existe des rôles qu’elle n’a jamais eu l’occasion d’incarner. L’un d’entre eux est celui de Helen Lawson dans le film culte de 1967 « Valley of the Dolls » basé sur le célèbre roman de Jacqueline Susann du même nom.

D’après le site The Judy Room, Garland a été initialement choisie pour incarner Lawson en février 1967, apportant ainsi une aura de renommée instantanée au film, comme le rapportait le New York Daily News. Cependant, de manière ironique, un autre personnage du film, la chanteuse accro aux pilules Neely O’Hara, aurait été inspiré par l’histoire et les luttes de Garland. « Mais personne n’était autorisé à dire ça », a déclaré l’actrice Patty Duke qui interprétait O’Hara lors d’une interview en 2009. « Je n’avais pas le droit de dire que j’incarnais Judy ».

Un Rôle qui Échappe

Judy Garland n’a pas obtenu le rôle d’O’Hara car elle avait 45 ans à l’époque, trop âgée pour jouer les jeunes premières, comme le soulignait le New York Daily News. Cependant, elle était d’un âge approprié pour incarner Lawson, inspirée par Ethel Merman, comme l’indique The Judy Room. Garland a commenté à l’époque : « Il faut l’admettre : le rôle nécessite une vieille routarde de plus de 40 ans. C’est pour moi. Il est certain que je ne suis plus Dorothy dans ‘Le Magicien d’Oz’… Le rôle d’Helen Lawson ne me correspond pas plus que celui dans ‘Jugement à Nuremberg’. Ça ne me concerne pas. »

La participation de Judy Garland dans « Valley of the Dolls » a cependant été de courte durée. Elle a commencé à travailler sur le film le 27 mars 1967, pour être renvoyée exactement un mois plus tard selon The Judy Room. Plusieurs théories circulent quant aux raisons de son départ prématuré. Certains affirment que Garland s’est opposée aux obscénités et aux scènes de nu du film ou aux similitudes entre elle et le personnage de Neely O’Hara. D’autres disent que l’auteure Jacqueline Susann l’a convaincue que le rôle ne lui convenait pas. Certains prétendent qu’elle s’est opposée au scénario ou que le réalisateur Mark Robson n’était pas en accord avec son approche du personnage.

Chute et Relèvement

Des éléments indiquent que les luttes personnelles de Judy Garland ont également joué un rôle. Selon une interview de sa brève partenaire à l’écran, Patty Duke, Garland était « charmante et drôle » sur le plateau, mais Robson la faisait attendre toute la journée, pendant laquelle des personnes lui fournissaient apparemment de l’alcool. Lorsque Robson était enfin prêt pour elle, Duke se souvient qu’elle « ne pouvait plus fonctionner correctement ». Finalement, le président du studio Richard Zanuck lui aurait dit « qu’il valait mieux arrêter là », rapportait le New York Daily News. Le rôle est finalement revenu à Susan Hayward.

Malgré tout, des traces du bref passage de Garland dans « Valley of the Dolls » persistent. Elle a enregistré la chanson « I’ll Plant My Own Tree » pour le film, selon The Judy Room, cette bande sonore existe toujours. De plus, des images de son essayage de costumes ont été retrouvées, comme le mentionnait HuffPost. Garland a tout de même tiré quelques bénéfices de cette expérience. Elle a reçu la moitié de son cachet promis, selon The Judy Room. De plus, elle a porté le costume de l’essayage lorsqu’elle est apparue au Palace peu de temps après, comme l’expliquait HuffPost.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌