Le mythe noir liant Clark Gable à un délit de fuite de 1933

Le mythe noir liant Clark Gable à un délit de fuite de 1933

Le mythe noir sur le prétendu délit de fuite de Clark Gable en 1933. Découvrez la vérité sur cette histoire troublante. #Divertissement

Le Mythe Noir Reliant Clark Gable à un Délit de Fuite de 1933

Le monde des divertissements hollywoodiens regorge de mystères, et l’un des récits les plus sombres et intrigants implique Clark Gable, icône du cinéma, dans un prétendu délit de fuite en 1933. Cette histoire ténébreuse qui a circulé dans les cercles de gossip de Tinseltown a fait naître un mythe entourant un événement tragique impliquant le réalisateur John Huston et la danseuse brésilienne Tosca Roulien.

À la genèse de cette légende urbaine, nous trouvons John Huston, bien avant sa consécration en tant que cinéaste emblématique du film noir avec « The Maltese Falcon ». La Grande Dépression sévissait à Hollywood, et Huston, alors scénariste en quête de succès, était tristement célèbre pour ses frasques alcoolisées au volant. Des incidents en état d’ébriété se sont multipliés, culminant en septembre 1933 avec un accident fatal qui allait donner naissance à une théorie du complot.

Le Tragique Accident impliquant John Huston et Tosca Roulien

C’est sur le Sunset Boulevard que s’est produit le drame. Alors que John Huston roulait, une piétonne, plus tard identifiée comme étant la danseuse brésilienne Tosca Roulien, a émergé entre deux voitures stationnées. La rencontre fatale s’est soldée par un impact violent, projetant Roulien sur le pare-brise avant de la propulser à une trentaine de pieds. Huston, évitant de justesse de la piétiner en freinant brusquement, fut blanchi par un grand jury. L’alcool n’était pas en jeu, et Roulien avait traversé hors des clous.

Cette tragédie allait nourrir des spéculations selon lesquelles un autre homme aurait été impliqué. Les rumeurs enflammèrent les esprits, pointant du doigt Clark Gable, alors chéri des studios de la MGM, comme le véritable chauffard ayant causé la mort de Roulien dans une supposée délit de fuite.

Le Rôle Troublant d’Eddie Mannix, le « Réparateur » de la MGM

Dans l’orbite de cette affaire, Eddie Mannix, chargé des « arrangements » chez MGM, entre en scène. Homme de l’ombre et futur vice-président du studio, Mannix, connu pour ses connexions et ses interventions subtiles, aurait manigancé pour masquer la vérité. Selon les ragots, il aurait utilisé son influence pour dénicher un bouc émissaire. C’est ainsi que John Huston aurait été approché, acceptant de porter le chapeau moyennant une coquette somme, épargnant ainsi à Gable une éventuelle accusation de meurtre involontaire et aux studios une publicité désastreuse.

Cependant, toute cette version des faits tombe à l’eau puisque John Huston était bel et bien au volant lors de l’accident fatal impliquant Tosca Roulien, emportant avec lui ce lourd fardeau jusqu’à son exil en Europe, accablé par le poids de cette tragédie.

L’Origine du Mythe Impliquant Clark Gable

Comment une telle rumeur a-t-elle pu naître, accusant à tort Clark Gable d’un délit de fuite en 1933 ? Les chercheurs de vérité de Snopes ont analysé en profondeur ce complot et élucidé les possibles origines de cette calomnie. Gable, tout comme Huston, avait une réputation entachée par des soucis liés à l’alcool, élément central dans l’élaboration de cette légende.

Deux incidents distincts se sont retrouvés entremêlés pour donner naissance à ce mythe. Le premier incident survient en 1945, alors que Gable, pour éviter une collision frontale, percute un arbre sur Sunset Boulevard et se retrouve hospitalisé. Le second événement, datant de 1933, bien avant la mort de Roulien, le contraint à une hospitalisation suite à des soucis dentaires et une intervention d’urgence à la vésicule biliaire, le tenant éloigné des plateaux de tournage.

Snopes conclut que la confusion entre ces deux affaires a alimenté la croyance erronée accusant Gable de délit de fuite, fusionnant ainsi des faits disparates en une histoire fictive des années plus tard.

Révéler la Vérité derrière le Mythe

Ce récit sombre qui a enflammé les passions et nourri les commérages hollywoodiens démontre comment la frontière entre réalité et fiction peut parfois s’effacer. À travers les destins croisés de John Huston, Tosca Roulien, Clark Gable et les machinations d’Eddie Mannix, nous plongeons dans les méandres d’un Hollywood où les rumeurs et les conspirations s’entremêlent pour créer des légendes aussi fascinantes que trompeuses.

La vérité, bien que parfois éclipsée par l’ombre du sensationnel, persiste, mettant un terme à un mythe qui, tel le scénario d’un film noir, a su captiver l’imaginaire collectif tout en dissimulant les véritables protagonistes de cette tragédie de 1933.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌