Les Secrets Méconnus de Bad Wolves: Ascension et Défis

Les Secrets Méconnus de Bad Wolves: Ascension et Défis

Plongez dans l'ascension turbulente de Bad Wolves, un groupe de métal en pleine émergence. Découvrez leurs secrets et défis dans cet article passionnant.

Share your love

Bad Wolves : l’Ascension Fulgurante d’un Groupe de Métal Moderne

Le monde du métal mélodique regorge de talents, de Five Finger Death Punch à Bad Wolves. C’est ce dernier groupe, originaire de Los Angeles, en Californie, qui a captivé l’attention du grand public en 2018 avec sa reprise irrésistible de l’emblématique chanson « Zombie » de The Cranberries. Ce n’est pas la seule cover que Bad Wolves a réalisée, puisqu’ils ont également offert une version étonnante de « Mama, I’m Coming Home » de Ozzy Osbourne. Cependant, Bad Wolves ne se résume pas à un simple groupe de reprises, ils ont également sorti leur propre catalogue de singles accrocheurs et d’albums séduisants, ce qui leur a permis de décrocher des places convoitées dans de grands festivals de musique et des tournées aux côtés d’artistes confirmés tels que Papa Roach et Volbeat.

Comme tout groupe de métal, Bad Wolves a connu son lot de drames et de controverses. Du départ très médiatisé et houleux du chanteur original Tommy Vext à devenir la cible des trolls d’internet, Bad Wolves a dû montrer les crocs et tenir bon. À travers ces épreuves, le groupe a évolué depuis sa vision initiale (et son nom original) pour devenir une entité différente, démontrant une fois de plus que l’avenir d’un nouveau départ est toujours incertain.

L’Évolution du Nom étrange de Bad Wolves

Le nom Bad Wolves sonne bien, mais le groupe aurait pu adopter un nom bien plus étrange s’ils n’avaient pas réfléchi attentivement. À l’origine, le batteur John Boecklin avait baptisé le groupe Eye of the Tongue avant même que le chanteur Tommy Vext ne rejoigne l’aventure. Ne supportant pas ce nom, Vext et Boecklin ont discuté longtemps à ce sujet. Un soir, alors qu’ils dînaient ensemble, ils ont évoqué l’idée d’un clip musical inspiré du clip de « Thriller » de Michael Jackson et du film « Teen Wolf » avec Michael J. Fox, envisageant de se déguiser en loups jouant au basket. Le nom de Bad Wolf ou Bad Wolves est alors apparu, avec une nette préférence pour ce dernier qui s’est imposé comme le nouveau nom du groupe.

Les Influences Musicales Variées de Bad Wolves

Les membres de Bad Wolves provenant de groupes antérieurs tels que Divine Heresy, DevilDriver, God Forbid et In This Moment, on s’attendrait à ce qu’ils aient une large gamme d’influences musicales. Cela se ressent dans leur musique, naviguant du hard rock au métal tout en intégrant des éléments de rap rock et de pop. Cependant, selon l’ex-chanteur Tommy Vext, les premières ébauches de Bad Wolves sonnaient bien plus prog metal. Avant l’arrivée de Vext, le batteur John Boecklin et le guitariste Chris Cain avaient enregistré quelques démos légèrement différentes de ce que l’on entend aujourd’hui. Vext a révélé qu’ils étaient sur le point de créer une ambiance proche de Tool ou Animals As Leaders, avec des chansons longues comportant plusieurs parties. Ensemble, ils ont retravaillé ces chansons pour trouver leur propre son unique, s’inspirant de l’approche éclectique de Faith No More en matière d’écriture musicale.

La Gestion de Bad Wolves par Zoltan Bathory

Les amateurs de métal connaissent bien le nom de Zoltan Bathory, le guitariste rythmique associé au groupe de groove métallers Five Finger Death Punch. Bathory, en plus de son implication musicale, assure la gestion d’autres groupes pour les aider à exceller. Deux des artistes les plus notables sous sa tutelle sont Fire from the Gods et Bad Wolves. Ayant joué dans DevilDriver pendant de nombreuses années, le batteur de Bad Wolves John Boecklin connaissait Bathory du milieu musical. C’est Tommy Vext qui, étant plus proche de Bathory, a proposé que ce dernier prenne en charge la gestion du groupe Bad Wolves. Après la sortie du clip de « Learn to Live », Bathory a officiellement pris le groupe sous son aile, ouvrant ainsi la voie à de nouveaux horizons musicaux.

Doc Coyle : un Nouveau Départ après God Forbid

Aux débuts des années 2000, God Forbid surfe sur la vague du metalcore. En 2013, le groupe annonce sa séparation pour mieux se reconstituer près d’une décennie plus tard, en 2022. Pensant que ses rêves musicaux avaient pris fin avec la dissolution de God Forbid, le guitariste Doc Coyle a été surpris que Bad Wolves lui offre une seconde chance. Incroyablement reconnaissant, Coyle a souligné que Bad Wolves offre une musique à la fois puissante pour le mosh pit et accessible pour un public plus large, attirant ainsi de nouveaux auditeurs. Cette capacité à jongler entre des sonorités lourdes et des morceaux radiophoniques confère à Bad Wolves une polyvalence inédite.

L’Origine de la Reprise de « Zombie » des Cranberries

L’une des reprises les plus marquantes de Bad Wolves est sans conteste celle de « Zombie » des Cranberries. Cette reprise poignante a propulsé Bad Wolves au sommet du classement Mainstream Rock Songs de Billboard en 2018, les consacrant comme l’un des groupes de rock les plus en vogue. Dans une interview, l’ancien chanteur de Bad Wolves, Tommy Vext, a expliqué comment il avait proposé la chanson au groupe après l’avoir entendue à la radio. Grâce à cette reprise, Bad Wolves a fait don de 250 000 $ aux enfants de la regrettée chanteuse des Cranberries, Dolores O’Riordan. Ce geste généreux a souligné l’impact positif de la musique dans des circonstances tragiques.

Le Regard de Bad Wolves sur le Succès et la Critique en Ligne

Après le succès de leur reprise de « Zombie », Bad Wolves a fait face à une série de critiques en ligne de la part d’une partie du public, les accusant de vendre leur âme pour grimper au sommet des charts de rock radiophonique. Le guitariste de Bad Wolves, Doc Coyle, a comparé cette critique à celle souvent réservée à Nickelback sur les réseaux sociaux. Il a souligné l’aspect illusoire des opinions en ligne, les opposant à la réalité des concerts à guichets fermés et des ventes de produits. Malgré le flot de critiques, Coyle a encouragé à ne pas prendre personnellement ces attaques virtuelles qui ne reflètent pas toujours la réalité du succès d’un groupe.

La Collaboration Inattendue de Diamante avec Bad Wolves

Après le succès de « Zombie », Bad Wolves a sorti un autre single, « Hear Me Now », en collaboration avec la chanteuse Diamante. Ce duo inattendu a grimpé à la deuxième place du classement Mainstream Rock Songs de Billboard. L’anecdote révélée par Diamante sur l’enregistrement du morceau est d’autant plus surprenante : appelée en urgence en studio lorsqu’elle était supposée être en cours à l’Université de Redlands, Diamante a bravé les obstacles pour enregistrer la chanson, démontrant ainsi son engagement envers la musique.

La Profonde Signification de « Remember When » de Bad Wolves

Le titre « Remember When » de l’album « Disobey » de 2018 a une signification profonde pour Bad Wolves. Écrit par l’ancien chanteur Tommy Vext en hommage à son frère jumeau incarcéré, ce titre raconte une histoire personnelle marquée par la douleur et la séparation. Vext a livré un témoignage poignant sur la genèse de cette chanson, mettant en lumière les épreuves qu’il a traversées et le processus de guérison par la musique. Cette chanson représente non seulement un hommage à un être cher, mais aussi un acte de résilience face à l’adversité.

Le Remplacement de Tommy Vext par DL

En janvier 2021, Tommy Vext quitte Bad Wolves dans des circonstances tendues, laissant un vide au sein du groupe. Quelques mois plus tard, Daniel « DL » Laskiewicz, ex-guitariste de The Acacia Strain, est choisi comme nouveau chanteur de Bad Wolves. DL a intégré le groupe sans être directement lié au départ de Vext, et malgré les tensions préexistantes entre le groupe et ce dernier. Son arrivée a marqué un nouveau chapitre pour Bad Wolves, avec une transition complexe mais nécessaire pour assurer la continuité du groupe et sa musique.

Les Projets Artistiques Futurs de Bad Wolves

Après les succès des reprises de « Zombie » et « Mama, I’m Coming Home », Doc Coyle a évoqué la possibilité d’une nouvelle reprise, envisageant des titres emblématiques des années 90. Parmi les idées évoquées figurait « Cult of Personality » de Living Colour, une chanson saluée pour sa puissance et son impact. Bad Wolves, toujours en quête d’innovation et de modernité, explore de nouvelles voies pour interpréter des classiques avec leur touche distinctive, offrant ainsi un regard frais sur des morceaux cultes.

La Volonté de Réconciliation de Tommy Vext

Après les tourments qui ont secoué Bad Wolves, l’ancien chanteur Tommy Vext a exprimé sa volonté de renouer avec ses anciens camarades. À travers une vidéo poignante, Vext a partagé son désir de faire amende honorable et de toursner la page sur les conflits passés. Sa démarche de réconciliation s’inscrit dans une dynamique de guérison et de reconstruction des liens brisés, en faisant appel à l’empathie et à la compréhension mutuelle. Un pas vers la réconciliation qui marque une transition vers de nouveaux horizons pour les membres de Bad Wolves.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌