Les transformations choquantes des acteurs du vieux Hollywood

Les transformations choquantes des acteurs du vieux Hollywood

Les stars du vieux Hollywood étaient prêtes à tout pour changer leur apparence. Découvrez les transformations choquantes des acteurs de l'époque. #Divertissement

Divertissement: Les Métamorphoses Surprenantes des Acteurs du Vieux Hollywood

Le glamour de l’âge d’or hollywoodien a toujours fasciné le public, dépeignant des actrices célèbres telles que Rita Hayworth et Marilyn Monroe comme des icônes de beauté naturelle. Cependant, une plongée dans les coulisses révèle des pratiques bien éloignées de cette image d’innocence et de perfection. Les acteurs et actrices de l’époque du vieux Hollywood étaient prêts à tout pour incarner l’idéal de beauté de l’époque, utilisant des techniques et des transformations choquantes pour préserver leur image publique. Découvrons ensemble les secrets de ces métamorphoses surprenantes qui ont façonné le visage de la célèbre industrie cinématographique.

La Marlene Dietrich et le « Lifting Croydon »

Marlene Dietrich, célèbre pour sa présence captivante à l’écran, a introduit l’image du « Lifting Croydon » dans l’univers cinématographique. Pour accentuer ses pommettes saisissantes, elle utilisait du ruban adhésif chirurgical, associé à une queue de cheval haute et serrée pour un effet de lift naturel. Cette technique, désormais connue sous le nom de « Lifting Croydon », avait cependant un coût caché: la perte de cheveux permanente. En plus de ce sacrifice capillaire, Marlene Dietrich aurait même opté pour l’ablation chirurgicale de certaines molaires pour maintenir sa structure faciale légendaire.

Rita Hayworth et la « Blanchiment »

Rita Hayworth, surnommée l’ « All-American Girl » d’Hollywood, subit des transformations radicales pour effacer ses origines latines et correspondre aux normes imposées par l’industrie cinématographique. À travers des traitements d’électrolyse intensifs et l’utilisation de teintures capillaires plus claires, Rita Hayworth renia sa propre lignée pour rejoindre l’élite des actrices d’Hollywood. Cette pratique de « blanchiment » était courante à cette époque, effaçant les traits ethniques des acteurs et actrices pour répondre à un standard de beauté uniforme.

Le Lourd Tribut de Judy Garland aux Pilules

Judy Garland, célèbre pour son rôle emblématique dans « Le Magicien d’Oz », a été contrainte de prendre des quantités massives de pilules dangereuses pour maintenir son poids et son énergie. Malheureusement, cette pression exercée par l’industrie cinématographique l’a conduite à une dépendance qui a ultimement entrainé sa mort tragique à l’âge de 47 ans. Cette pratique toxique de contrôle du poids était répandue à Hollywood, où les actrices étaient souvent prescrites des amphétamines sous le prétexte de « vitamines » pour rester minces et conformes aux exigences des contrats.

Les Extrêmes Maquillages des Cosmétologues d’Hollywood

MGM Studios, géant de l’industrie cinématographique, imposait des transformations extrêmes à ses acteurs et actrices pour maintenir une image figée et irréprochable. Avec une équipe de 52 cosmétologues, ces stars étaient soumises à des procédures de contouring facial utilisant de la gélatine et du mastic, la suppression de taches de rousseur à l’aide de crèmes chimiques agressives, des dents artificielles et un maquillage Pan-Cake pour une apparence sans défaut. Même les acteurs masculins se pliaient à ces exigences, arborant des fausses moustaches et des physiques musclés factices.

La Chirurgie Esthétique au Cœur de l’Industrie

L’obsession pour la beauté a conduit les stars de l’âge d’or hollywoodien à des extrêmes, où la chirurgie plastique était monnaie courante. Des clichés dévoilant des acteurs et actrices imparfaits ont dévoilé l’envers du décor, révélant des pratiques chirurgicales douloureuses et risquées. Dès le début du 20e siècle, la chirurgie esthétique, incluant la rhinoplastie et les greffes de peau pour remodeler les traits du visage, était pratiquée. Marilyn Monroe, emblème de la beauté hollywoodienne, aurait elle aussi modifié les traits de son nez, comme en témoignent ses radiographies posthumes.

En revisitant les coulisses de cet âge d’or du cinéma, on réalise que la beauté était un fardeau pour de nombreuses stars, les poussant à des extrémités dangereuses pour correspondre à des normes inatteignables. Ces révélations sur les transformations choquantes des acteurs du vieux Hollywood nous offrent un regard plus nuancé sur l’industrie cinématographique et ses exigences insoutenables.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌