L'histoire vraie effroyable de la scène du cheval dans Le Parrain

L’histoire vraie effroyable de la scène du cheval dans Le Parrain

La scène terrifiante du cheval dans Le Parrain: une histoire vraie qui vous glace le sang. Plongez dans les coulisses de ce moment marquant du cinéma.

Share your love

L’histoire effroyable derrière la scène du cheval dans Le Parrain

Dans le monde du divertissement, des histoires insoupçonnées se cachent parfois derrière les scènes emblématiques des grands films. L’une de ces anecdotes sinistres nous emmène au cœur du chef-d’œuvre cinématographique de 1972 « Le Parrain, » où une scène particulièrement marquante impliquant une tête de cheval sectionnée a secoué le public. Mais qu’en est-il de la vérité derrière cette scène choquante qui s’est inscrite dans les annales du cinéma?

La fameuse scène du cheval dans « Le Parrain » est celle où Jack Woltz, un producteur hollywoodien, se retrouve confronté à un acte intimidant du parrain Vito Corleone, interprété par Marlon Brando. La décision de Francis Ford Coppola, le réalisateur, d’utiliser une véritable tête de cheval a ajouté une dimension de réalisme inquiétant à cette séquence emblématique, faisant de cette scène un moment viscéral et mémorable pour les spectateurs.

Les Coulisses de la Scène Macabre

Les dessous de cette scène effrayante révèlent un aspect encore plus troublant. Contrairement à la croyance populaire selon laquelle les effets spéciaux étaient à l’œuvre, la vérité est bien plus sombre. Comme l’a révélé le magazine Time, la tête de cheval utilisée dans la séquence a bel et bien été réelle. Mais comment une telle mise en scène a-t-elle été possible?

En plongeant dans les archives, on découvre que cette tête de cheval provient d’une usine de fabrication de nourriture pour chiens basée dans le New Jersey. À une époque où la viande de cheval était couramment utilisée dans les produits alimentaires pour animaux, la demande de Coppola pour une tête de cheval authentique a conduit à un arrangement avec ladite usine. Ainsi, la tête de cheval, réservée et préservée de l’abattoir, a fait son entrée dans l’univers onirique de « Le Parrain, » donnant lieu à l’une des séquences les plus mémorables de l’histoire du cinéma.

La Réception et les Répercussions

Après la sortie du film, la révélation selon laquelle la tête de cheval était authentique a suscité diverses réactions. Coppola lui-même a partagé que des activistes ont exprimé leur colère face à cette utilisation choquante d’un véritable animal pour les besoins de la scène. Malgré la controverse, la décision de Coppola d’opter pour une approche plus réaliste a contribué à forger l’aura de « Le Parrain » en tant que film révolutionnaire repoussant les limites du cinéma de l’époque.

La séquence du cheval dans « Le Parrain » incarne la brutalité et la brutalité du milieu de la mafia italo-américaine dépeint dans le film, ajoutant une intensité tangible à l’intrigue et aux personnages. Cette décision artistique audacieuse fut à la fois critiquée et acclamée, soulignant le pouvoir du cinéma de captiver et d’ébranler les spectateurs à travers des images fortes et inoubliables.

Évolution de la Perception des Animaux au Cinéma

Cette plongée terrifiante dans les coulisses de la scène du cheval dans « Le Parrain » souligne l’évolution des normes et des pratiques en matière de traitement des animaux dans l’industrie du divertissement. Alors que des mesures telles que la certification « sans cruauté » se sont généralisées, des moments comme celui de la tête de cheval apportent un éclairage cru sur une époque où les limites entre fiction et réalité étaient parfois floues.

En explorant cette toile de fond obscure, on est amené à réfléchir sur la responsabilité des cinéastes et des créateurs envers les animaux utilisés dans l’art, soulignant l’importance croissante de l’éthique et du respect envers toutes les formes de vie, même dans un contexte fictionnel.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌