Signification réelle de American Idiot de Green Day expliquée

Signification réelle de American Idiot de Green Day expliquée

Découvrez la signification de "American Idiot" de Green Day et l'histoire derrière les paroles de cette chanson emblématique de 2004. Plongez dans l'univers du punk rock !

Share your love

La Véritable Signification Derrière American Idiot de Green Day

Les paroles de la chanson « American Idiot » de Green Day en 2004 sont un commentaire sur la protestation et le fait de défendre ses convictions plutôt que d’être contrôlé par les médias. L’album du même nom a été le premier du groupe à atteindre la première place des charts, se classant numéro 1 sur le Billboard Hot 200. Ce succès a ravi Armstrong, qui a déclaré à Billboard : « C’est plutôt cool. On fait ça depuis longtemps ». C’était peut-être aussi un signe que l’Amérique était prête à écouter un point de vue alternatif.

Dans le clip vidéo, le groupe joue de leurs instruments sur une scène épurée devant un drapeau américain vert, probablement en référence à leur nom. Tout au long de la vidéo, Armstrong fait de nombreux gestes évoquant des armes, faisant référence à « l’Amérique idiot » tandis que la peinture verte du drapeau dégouline pour recouvrir le sol et le reste du groupe jusqu’à ce qu’il ne reste plus que le design original du drapeau. Cependant, bien que cet hymne politique ait été publié pendant la présidence de George W. Bush, le groupe a souligné à l’époque que la chanson ne parlait pas spécifiquement de cette époque.

La Vision de Billie Joe Armstrong

En 2004, Billie Joe Armstrong a déclaré à SPIN : « Nous voulions toujours que notre musique soit intemporelle. Même les choses politiques que nous faisons maintenant. Je ne penserais jamais à ‘American Idiot’ comme étant spécifiquement sur l’administration Bush. C’est à propos de la confusion dans laquelle nous nous trouvons actuellement. » Le bassiste Mike Dirnt a ajouté : « Le monde est dans un état de confusion. Je suis frustré, en colère, et j’ai l’impression de ne pas être pleinement représenté. » Cela ne signifie pas pour autant que la chanson n’est pas politique, les paroles faisant référence à « l’agenda des rednecks » et « une nation contrôlée par les médias ».

En parlant de la chanson « Holiday » du même album « American Idiot », Armstrong a déclaré à Rolling Stone : « C’était une époque où notre pays s’engageait dans une guerre pour des raisons fallacieuses. Beaucoup ont à voir avec la politique et le pétrole. On avait l’impression que le pays commençait à se désagréger. Je pense que le catalyseur de là où nous en sommes maintenant, c’est vraiment avec George W. Bush. » Le chanteur a peut-être nié que « American Idiot » parlait spécifiquement de Bush, mais son explication met des paroles telles que « maintenant tout le monde, faites la propagande » et « une nation contrôlée par les médias / l’ère de l’hystérie de l’information » en contexte.

L’Engagement Continu de Billie Joe Armstrong

Au fil des ans, Billie Joe Armstrong n’a pas hésité à utiliser la chanson pour exprimer ses propres convictions politiques. En 2019, lors du festival iHeartRadio à Las Vegas, il a modifié les paroles de « American Idiot ». Au lieu de chanter « je ne fais pas partie d’un agenda redneck », il a chanté « je ne fais pas partie d’un agenda MAGA », faisant référence au slogan tristement célèbre de l’ancien président Donald Trump « Make America Great Again ». En 2020, le musicien a une fois de plus utilisé la chanson pour exprimer son mépris pour Trump et son soutien au président Joe Biden.

Dans un post Instagram supprimé depuis, Armstrong a partagé une partie du clip vidéo de « American Idiot » avec en légende : « Nous sommes le 1er septembre 2020 et je SUIS PLEINEMENT REVEILLÉ EN AMÉRIQUE. Cette année a été la plus sans précédent de nos vies. Une pandémie. Un soulèvement racial. Comme le dit la chanson ‘réveillez-moi quand septembre se termine’. Je supplie tout le monde de SE RÉVEILLER ET DE S’INSCRIRE POUR VOTER. » Il a ajouté : « L’Amérique ne peut pas se permettre quatre autres années de Trump au pouvoir. Notre démocratie est en jeu », terminant le post en encourageant les plus de 18 ans à s’inscrire pour voter.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌