Stars en conflit avec Sean Diddy Combs Révélations choc

Stars en conflit avec Sean Diddy Combs Révélations choc

Célébrités en conflit avec Sean Diddy Combs: révélations choc sur le blog de voyage.

Stars en conflit avec Sean « Diddy » Combs

Sean Combs, initialement connu sous le nom de Puff Daddy et maintenant sous les pseudonymes de Diddy ou « Brother Love », est l’une des plus grandes stars du hip-hop du monde, mais il a toujours été une figure controversée. Il a débuté en tant que stagiaire chez Uptown Records sous le légendaire cadre Andre Harrell avant de rapidement monter en grade au sein du département A&R, où il a été à l’origine de tubes de artistes tels que Father MC et Mary J. Blige. Son ambition, cependant, l’a vite conduit à être renvoyé du label ; comme il l’a expliqué plus tard à Oprah Winfrey, « Je ne comprenais pas le protocole ou les politiques en milieu de travail… J’ai été renvoyé parce qu’il ne peut pas y avoir deux rois dans un même château » (via Yahoo! News).

Il a ensuite fondé Bad Boy Records, marquant rapidement son territoire en produisant des disques de Craig Mack et de Notorious B.I.G., malgré un style de production qui pourrait être généreusement décrit comme « l’appropriation sans scrupules des compositions entières d’autres artistes plus talentueux ». Il s’est rapidement mis derrière le micro, et avec l’arrivée des disques de platine et des Grammy Awards, est venue aussi la controverse – des accusations d’implication dans la tentative d’assassinat non mortelle de Tupac Shakur en 1994, à la tristement célèbre fusillade en boîte de nuit en 1999 pour laquelle l’associé de Bad Boy, Shyne, a été emprisonné, en passant par des rumeurs sur de mauvaises pratiques commerciales. En 2023, plusieurs anciens collaborateurs ont fait des révélations accusant Combs d’un éventail de comportements odieux, du détournement d’argent des artistes aux abus sexuels – des comportements qui pourraient expliquer pourquoi beaucoup de célébrités semblent tout simplement ne pas pouvoir supporter Sean « Diddy » Combs.

Cassie Ventura

Cassandra Ventura, mieux connue sous le nom de Cassie, a connu son grand succès dans la musique lorsqu’elle a rencontré Sean Combs en 2005 à l’âge de 19 ans. En peu de temps, elle a signé chez Bad Boy et entamé une relation amoureuse avec Combs – une relation qui, selon une plainte déposée par Ventura en 2023, s’est rapidement transformée en cauchemar. Combs, affirme la chanteuse, était violent, abusif et extrêmement contrôlant pendant leur temps ensemble ; elle soutient qu’il l’a battue, agressée sexuellement et forcée à avoir des relations sexuelles avec des travailleurs du sexe masculins tandis qu’il regardait, parmi d’autres actes horrifiants. Ventura a également affirmé que Combs la maintenait soumise avec des drogues et de l’alcool, avait des associés pour la retrouver chaque fois qu’elle tentait de partir, et avait même un jour concrétisé une menace terrifiante – en faisant apparemment exploser la voiture du rappeur Kid Cudi, avec qui Ventura a brièvement eu une relation pendant une séparation avec Combs.

En novembre 2023, Ventura a trouvé un accord à l’amiable avec Combs pour un montant non divulgué, et bien que Vulture rapporte que l’avocat de Combs a rapidement souligné que « la décision de régler… n’est en aucun cas une admission de culpabilité, » Ventura a fortement laissé entendre dans une déclaration (via The New York Times) que ladite décision ne constituait pas non plus une révocation de ses allégations. « J’ai décidé de régler cette affaire de manière amicale selon des termes sur lesquels j’ai un certain contrôle, » a-t-elle déclaré. « Je tiens à remercier ma famille, mes fans et mes avocats pour leur soutien indéfectible. »

Curtis Jackson, alias 50 Cent

Curtis « 50 Cent » Jackson n’a jamais caché ses opinions sur quoi que ce soit, et surtout pas sur Sean Combs, qu’il n’a – pour le dire poliment – jamais vraiment apprécié. Jackson a d’abord fait connaître ses sentiments envers Combs dans sa chanson de 2006 « Hip Hop », qui accusait catégoriquement Combs d’être impliqué dans le meurtre tragique de son propre protégé, Notorious B.I.G.; plus récemment, il a affirmé avec autant de franchise que Combs était également responsable du meurtre de Tupac Shakur un an auparavant. Cependant, cela ne représente que la partie émergée de l’iceberg des problèmes de Jackson avec Combs.

Lorsque plusieurs anciens associés ont publié des déclarations en 2023 accusant Combs d’agression sexuelle, Jackson a rapidement annoncé via X (anciennement Twitter) que sa société de production cinématographique et télévisuelle produirait un documentaire sur ces allégations. Depuis cette annonce, il n’a pas manqué une occasion de se moquer de Combs face à ses ennuis grandissants. Lorsque les domiciles de Combs à Los Angeles et Miami ont été perquisitionnés par la Homeland Security dans le cadre de l’enquête sur ces allégations en 2024, Jackson a une nouvelle fois pris la parole sur X pour commenter avec sa malice coutumière. « Maintenant ce n’est plus ‘Diddy le fait’, c’est ‘Diddy c’est fini' », a-t-il posté. « Ils n’agissent pas ainsi s’ils n’ont pas un dossier contre lui. »

Jaguar Wright

La chanteuse de R&B Jaguar Wright a connu un certain succès en tant qu’artiste solo, mais a également marqué les esprits en tant que membre occasionnel du légendaire groupe de Philadelphie, The Roots, et en tant qu’artiste vedette aux côtés de Jay-Z, Lauryn Hill et d’autres. Actrice de l’industrie musicale depuis plus de 20 ans, elle n’a jamais hésité à dénoncer des artistes tels qu’Erykah Badu, Talib Kweli, Common et d’autres pour leur comportement suspecté. En ce qui concerne Sean Combs, Wright est convaincue que son comportement va bien au-delà du simple soupçon. Au cours d’une entrevue célèbre en 2022, elle a fortement laissé entendre qu’elle croyait que l’ambition de Combs ne connaissait littéralement aucune limite.

Cette interview, réalisée par Real Lyfe Productions, est intervenue peu de temps après qu’un autre chanteur de R&B et ancien artiste d’Uptown Records, Al B. Sure, se soit réveillé d’un coma de deux mois et se remettait lentement d’une série de problèmes de santé. Au cours de l’entretien, Wright souligne que Uptown a commencé avec cinq personnes : Andre Harrell, son assistante de longue date (et petite amie de longue date de Combs) Kim Porter, le MC vénéré Dwight « Heavy D » Myers, Al B. Sure et Combs lui-même. Elle a ensuite déclaré de manière sarcastique, marquant des pauses entre chaque nom pour insister : « Kim est décédée. Heavy D est décédé. Andre Harrell est décédé. Les seuls encore en vie sont [Combs] et Al, et Al a failli mourir. » Elle a ensuite affirmé que chacune de ces cinq personnes, à l’exception de Sean Combs, travaillait sur des livres relatant leurs expériences dans la musique au moment de leur décès ou de leur crise de santé, laissant ainsi à l’intervieweur et au spectateur le soin de tirer leurs propres conclusions.

Kanye West

Le rappeur et producteur Kanye West est un homme qui ne se soucie pas de ce que les autres pensent de lui; en fait, il semble parfois ne pas se soucier beaucoup de la réalité objective. En témoigne un événement marquant : à la fin de 2022, West a été vu portant un t-shirt arborant le slogan « White Lives Matter », ce qui a choqué ses fans car ce slogan constitue évidemment une moquerie du mouvement Black Lives Matter contre les brutalités policières, sans parler du fait encore plus évident que West est clairement noir. West a même tenté de commercialiser les t-shirts avant d’être adéquatement stoppé de façon hilarante par l’existence des droits d’auteur détenus par deux hommes noirs, suscitant ainsi la colère de son ancien ami Sean Combs.

Dans un échange de textos prolongé que West (bien entendu) a ensuite publié sur Instagram, Combs a fait preuve d’une retenue surprenante en demandant à West s’il pourrait reconsidérer cette entreprise, demande à laquelle West a répondu de manière profane et souvent déconcertante (via XXL). West a conclu la conversation en promettant de « utiliser [Combs] comme un exemple » avant de déclarer la « guerre » à son vieil ami. À ce jour, personne ne sait si West a finalement attaqué Combs de front, mais cette altercation semblait clairement avoir mis fin à leur amitié. Près d’un an et demi plus tard, en mars 2024, Combs a demandé une rencontre en face à face avec West au festival Rolling Loud, une invitation qui a été catégoriquement rejetée.

Mark Curry

Le phénomène des artistes broyés et rejetés par l’industrie musicale n’est certainement pas nouveau, mais l’ancien parolier et interprète de Bad Boy, Mark Curry, pourrait argumenter qu’il a été particulièrement maltraité. En effet, c’est exactement ce qu’il a fait : dans son livre de 2009 intitulé « Dancing With the Devil », il a expliqué comment, malgré avoir écrit ou coécrit des succès comme « Come With Me » et « Bad Boy for Life » pour Sean Combs, il n’a jamais vu ses efforts se traduire par une somme d’argent significative. Continuer à rouler en 1992 Honda Accord pendant que votre patron transforme magiquement les mots que vous avez écrits en Bentley incrustés de diamants rendrait n’importe qui un peu amer, mais à la lumière des récents ennuis judiciaires de Combs, Curry est allé un peu plus loin que de l’accuser d’être pingre.

  • Dans un entretien accordé en décembre 2023 à The Art of Dialogue, Curry a été interrogé sur les accusations portées contre Combs par Gene Deal, l’ancien garde du corps de ce dernier.
  • Deal affirmait que Combs avait violemment battu Kim Porter au point de nécessiter une hospitalisation, et Curry a confirmé ces allégations, déclarant : « Il lui a cassé le nez, mec, » ajoutant que Combs était connu pour avoir mis sur écoute le téléphone de Porter et dissimuler des dispositifs d’enregistrement chez elle. « Quand vous voyez quelqu’un faire ça, » a-t-il dit, « vous pouvez imaginer tout le reste qu’il fait. » Il a ensuite commenté que les crimes dont est accusé Combs sont totalement en phase avec sa personnalité, affirmant : « Je pense qu’il en est tout à fait capable… c’est qui il est. C’est ce qui accompagne le pouvoir, c’est ce qui accompagne l’arrogance. »

Lil Rod

Le producteur Rodney « Lil Rod » Jones se compte également parmi ceux dont les relations commerciales avec Sean Combs se sont terminées de manière peu satisfaisante. En février 2024, il s’est exprimé sur TikTok pour décrire les conditions brutales auxquelles il était soumis lors de son travail sur l’album « The Love Album: Off the Grid » de Combs, nommé aux Grammy Awards. Cela incluait des heures éreintantes et des délais impossibles pour une rémunération très modeste. De plus, il a affirmé que Combs tentait activement de le priver de ses droits d’auteur sur le projet. Cependant, ces problèmes n’étaient que la partie émergée de l’iceberg des griefs de Jones.

Le mois suivant, Jones a intenté un procès contre Combs, alléguant que le magnat l’avait harcelé sexuellement, notamment en le touchant fréquemment de manière inappropriée et en le contraignant à participer à des actes sexuels avec des travailleurs du sexe. Cependant, ce n’était pas sa révélation la plus choquante. Il a affirmé qu’en 2022, soit Combs, soit son fils Justin, avait tiré sur un homme identifié seulement comme « G », un ami de 30 ans de Justin, dans les toilettes d’un studio d’enregistrement de Los Angeles. Jones affirme avoir personnellement transporté l’homme blessé jusqu’à l’ambulance, et a en outre déclaré qu’il avait reçu l’ordre direct de Combs de mentir aux autorités, en leur disant que l’homme avait été blessé lors d’une fusillade en voiture à l’extérieur du studio. Le procès laisse également entendre que la police de Los Angeles aurait pu être complice dans une dissimulation : « À la date de ce dépôt, [la LAPD n’a] publié aucun rapport officiel entourant cette fusillade. Il n’y a pas de vidéo de la caméra corporelle, ni d’enregistrement de l’appel au 911 », lit-on, ajoutant que la victime semble avoir disparu (Via Yahoo! News).

Wendy Williams

L’animatrice de radio et de télévision Wendy Williams a été pendant de nombreuses années une figure incontournable du paysage hip-hop, entretenant pendant la majeure partie de ces années une relation avec Sean Combs qui pourrait être qualifiée de « très conflictuelle ». Williams, connue pour sa propension aux potins croustillants sur les célébrités, s’est attirée les foudres de Combs très tôt dans sa carrière, alors qu’elle officiait chez Hot 97, une station de radio de New York, en ayant visiblement tenu des propos qui n’ont pas plu au magnat. Dans un épisode de « The Wendy Williams Show » en 2019, elle raconta comment Combs avait envoyé les membres de Total, un groupe de R&B exclusivement féminin signé chez Bad Boy, à la station de radio pour la prendre à partie. (Cela n’a pas fonctionné ; le petit ami de Williams à l’époque a apaisé la situation.)

Peu de temps après cet incident, Williams affirme que Combs est allé jusqu’à la faire renvoyer de Hot 97 lorsqu’elle est tombée sur une photo montrant Combs dans une situation intime avec un autre homme pendant des vacances ; bien sûr, elle a rebondi, mais elle a continué à accuser Combs d’avoir essayé de saboter sa carrière pendant des années. Dans son livre de 2004 intitulé « The Wendy Williams Experience, » elle écrivait à propos de Combs : « L’enfer par lequel il m’a fait passer, je ne l’oublierai jamais. » Les deux semblaient avoir enterré la hache de guerre lorsque Combs se présenta dans un épisode de son émission en 2017, mais cela n’a pas empêché Williams de spéculer sur sa relation avec Cassie Ventura un an plus tard, en affirmant : « Je crois qu’à un moment précis, il l’a probablement traitée comme une possession » (via Atlanta Black Star).

Aubrey O’Day

En 2002, Sean Combs décide de se lancer dans la télé-réalité en reprenant l’émission de MTV « Making the Band », qui avait connu une seule saison sous la direction du tristement célèbre magnat des boys bands, Lou Pearlman. L’itération de Combs de l’émission n’a pas permis de transformer en stars le groupe hip-hop Da Band lors de sa première tentative, mais la deuxième a produit quelque chose de plus proche d’un produit viable avec le groupe de filles Danity Kane, qui a décroché deux albums numéro un et deux singles du Top 10 au cours de son existence relativement brève. Cependant, certains membres du groupe étaient moins enthousiastes à l’idée de travailler avec l’homme qui leur avait offert leur carrière, notamment Aubrey O’Day, qui a décrit son expérience de travail avec Combs en des termes peu flatteurs.

Dans une conversation de 2019 avec Variety, O’Day a décrit Combs comme étant extrêmement difficile à travailler, pour des raisons allant de son perfectionnisme presque fanatique à son caractère oppressant. « Nous avions peur de ce qui arriverait avec [Combs] chaque jour », a-t-elle déclaré. « J’ai tout vécu, des [commentaires racistes] au sexisme, et une grande partie était effrayante. » Lorsque les domiciles de Combs ont été perquisitionnés par des agents fédéraux, O’Day a publié une histoire sur Instagram avec quelques remarques succinctes. « On récolte ce que l’on sème », a-t-elle écrit. « Je prie pour que cela encourage toutes les victimes à enfin parler de ce que nous avons enduré » (via People).

Mase

Mason « Mase » Betha (souvent stylisé « Ma$e ») était l’une des plus grandes réussites de Bad Boy à la fin des années 90. Avant même la sortie de son premier album, il avait déjà fait ses preuves en tant que rappeur invité sur des tubes comme « It’s All About the Benjamins », « Mo’ Money, Mo’ Problems » et « Can’t Nobody Hold Me Down ». Son premier opus « Harlem World », sorti en 1997, a directement atteint la première place des charts et a engendré le single « What You Want » qui s’est classé dans le Top 10. Cependant, aussi rapidement que Mase a explosé sur la scène musicale, il a quitté l’industrie musicale, prenant sa retraite en 1999 pour devenir pasteur ordonné. Il est revenu brièvement à la musique au fil des ans, sortant l’album « Welcome Back » en 2004, et en 2022, il a sorti le titre « Oracle 2 », dans lequel il démolit littéralement Sean Combs de tous les côtés.

Le cœur du problème de Betha avec Combs réside dans la propension de ce dernier à exploiter ses artistes ainsi que dans son penchant pour les ennuis, des allégations qu’il a développées lors d’un épisode du podcast « It Is What It Is » du rappeur Cam’Ron en mars 2024. « Tout ce que nous voyons aujourd’hui se dérouler », a-t-il déclaré en faisant référence aux problèmes juridiques actuels de Combs, « tout cela sont les choses que j’ai fui… même si j’ai pris ces décisions et que cela m’a coûté de l’argent ». Dans un autre épisode diffusé après les raids effectués chez Combs, Betha n’a pas hésité à exprimer ses prédictions quant à ce qui attend Combs dans un avenir proche : « Les réparations se rapprochent de plus en plus. »

Tanika Ray

L’animatrice de télévision Tanika Ray s’est forgée une réputation en tant qu’actrice et journaliste de divertissement, mais elle a débuté sa carrière en tant que danseuse de secours pour Sean Combs et son écurie Bad Boy. Elle a eu l’occasion de croiser professionnellement le chemin de Combs à plusieurs reprises au fil des années depuis son expérience chez Bad Boy, et bien qu’elle n’ait pas encore partagé beaucoup de détails sur cette expérience, une publication sur Instagram qu’elle a faite alors que les ennuis judiciaires de Combs commençaient à ont été extrêmement révélateurs.

Dans ce post, elle déplore que rien n’aurait été fait « si j’avais raconté mon histoire en 1996. » Elle a ensuite mentionné qu’elle avait rapidement compris qu’il était sage d’éviter tout contact avec Combs pour éviter les ennuis. « Je savais juste qu’il fallait l’éviter à tout prix, » a-t-elle écrit. « Oui, j’ai dansé pour lui en gardant mes distances. J’étais dans un avion avec lui en gardant mes distances. Je l’ai interviewé pour ses projets en gardant mes distances. » Elle a ensuite exprimé ce qui semble être un sentiment répandu parmi ceux qui connaissent Combs depuis longtemps : « Rien de ce qui se passe n’est surprenant… Honte à tous ces hommes qui ont laissé cela continuer. »

Drake

Le différend entre Sean Combs et le rappeur de Toronto, Drake, semble découler de ce que Combs qualifierait plus tard de simple malentendu. En 2014, Combs et Drake se sont affrontés dans une boîte de nuit de Miami, apparemment à propos de la chanson « 0 to 100/The Catch-up », que le producteur Boi-1da avait présentée à Combs avant qu’elle ne tombe entre les mains de Drake (et lui vaudrait une nomination aux Grammy Awards). Plusieurs sources ont rapporté à MTV et TMZ que des coups avaient été échangés, certains allant même jusqu’à affirmer que Drake avait fini à l’hôpital après avoir aggravé une vieille blessure lors de la bagarre.

Selon MTV, Combs affirmerait plus tard lors d’une interview sur la station de radio Power 105.1 que la bagarre n’avait en fait pas été physique et qu’il n’avait que du respect pour Drake. Cependant, si cela est vrai, ces sentiments chaleureux ne semblaient pas réciproques, car Drake a sorti une piste de dissidence contre Combs intitulée « 4PM in Calabasas » en 2016. Depuis lors, Drake n’a pas beaucoup parlé de Combs. En 2022, cependant, Kanye West a rapporté (lors d’une apparition sur le Lex Fridman Podcast) que les deux hommes avaient failli en venir aux mains une nouvelle fois quand ils se sont croisés en coulisses de son défilé de mode, et que Jay-Z, de tous les gens, était intervenu pour les séparer. Ah, ces jeunes rappeurs pleins de surprises !

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez avez été victime d’agression sexuelle, de l’aide est disponible. Rendez-vous sur le site du Réseau national contre le viol, l’abus et l’inceste ou contactez sa ligne d’assistance nationale au 1-800-656-HOPE (4673).

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌