Le Massacre 2019 de La Mora au Mexique, Détails Sombres

Le Massacre 2019 de La Mora au Mexique, Détails Sombres

Découvrez les détails sombres du Massacre 2019 de La Mora au Mexique, où des familles ont été attaquées en route vers un mariage.

Share your love

Le Massacre 2019 de La Mora au Mexique : Une Tragédie Inimaginable

Le 4 novembre 2019 restera à jamais gravé dans la mémoire de la famille LeBarón. Ce jour-là, neuf membres de la famille ont été sauvagement massacrés dans un acte d’une brutalité impensable à La Mora, dans l’État mexicain de Sonora. Parmi les victimes se trouvaient six enfants et trois femmes. Les allégations pointent du doigt les membres de l’organisation criminelle La Línea, affiliée au redoutable Cartel de Juárez, l’un des groupes les plus meurtriers du monde.

De manière troublante, La Línea serait composée de policiers recrutés par le cartel, certains d’entre eux étant présumés encore actifs dans les forces de l’ordre. L’identité des assassins et les motivations derrière cette attaque demeurent encore sujettes à débat, la famille LeBarón ayant une histoire complexe et troublée marquée par des liens et des tensions avec des groupes criminels.

Une Histoire Ancrée dans la Quête de Liberté Religieuse

L’histoire de la famille LeBarón remonte au 19ème siècle, époque où la polygamie était tolérée au sein de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, avant d’être officiellement interdite en 1890. Cette prohibition poussa de nombreux Mormons à chercher refuge au Mexique pour éviter d’éventuelles poursuites. C’est ainsi que les LeBarón, dirigés par Alma Dayer LeBarón, ont trouvé leur chemin vers Mexico en quête de liberté religieuse.

Ostracisé par sa communauté pour avoir maintenu la pratique de la polygamie, Alma fonda en 1944 une nouvelle colonie, Colonia LeBarón. Les événements ultérieurs, marqués par des luttes au sein de la famille et des dissensions religieuses, ont conduit à des tragédies, dont le massacre de 2019 était malheureusement le plus meurtrier.

Les Prémices de la Violence des Cartels

La montée de la violence liée au trafic de drogue au Mexique a transformé la région où vivait la famille LeBarón. À partir de 2008, des narcotrafiquants ont commencé à cibler la colonie pour des extorsions. Les enlèvements de membres de la famille en 2009, tels qu’Eric LeBarón retenu en otage pour une rançon exorbitante, ont jeté les bases d’un conflit plus sanglant.

Les meurtres de Benjamin LeBarón et de son beau-frère, Luis Widmar, en représailles à leur ferme opposition aux narcotrafiquants, ont marqué un tournant tragique. La résistance de la famille LeBarón contre les cartels a engendré une violence inouïe, préfigurant le massacre implacable de 2019.

Le Voyage Funeste vers Colonia LeBarón

Le 4 novembre 2019, 17 membres de la famille LeBarón se rendent de La Mora à Colonia LeBarón pour un mariage. Malheureusement, leur périple est interrompu par des attaques impitoyables. Rhonita LeBarón Miller, Christina Langford Johnson et Dawna Ray Langford, accompagnées de leurs enfants, sont prises pour cible.

Les assaillants, après avoir immobilisé le véhicule de Rhonita, attaquent Christina puis Dawna et leurs enfants. Le bilan est terrible : neuf membres de la famille, incluant les trois femmes et six enfants, perdent la vie dans ces événements tragiques.

La Survie Malgré l’Horreur

Des quatorze enfants présents lors du voyage, seuls certains ont pu échapper à la violence inouïe. Les histoires de survie et de bravoure émergent, notamment celle de Faith, la petite fille de sept mois retrouvée saine et sauve près du corps de sa mère décédée.

Devin Langford, âgé de treize ans, marche pendant six heures pour demander de l’aide, révélant l’ampleur de l’horreur vécue par la famille. Les enfants qui ont survécu aux tirs meurtriers ont dû faire preuve de courage et de ruse pour échapper à leur funeste destin.

Des Interrogations sans Réponses

Plusieurs théories ont émergé pour tenter d’expliquer pourquoi la famille LeBarón a été la cible de cette violence impitoyable. Les autorités mexicaines, ainsi que des informateurs de la DEA, suggèrent une volonté délibérée de nuire à la famille en raison de leurs positions anti-narco.

Certains soupçonnent La Línea, bras armé du Cartel de Juárez, tandis que d’autres penchent pour la responsabilité du Cartel de Sinaloa. Malgré les soupçons et les arrestations qui ont suivi, les mises en accusation se font toujours attendre, plongeant la famille LeBarón dans une quête incessante de justice.

Les Efforts pour la Justice et la Mémoire

Le combat pour la justice et la vérité devient le moteur des membres survivants de la famille LeBarón. Des manifestations massives, telles que la « Marche pour la Vérité, la Justice et la Paix » à Mexico, mobilisent non seulement la famille, mais aussi des Mexicains touchés par la violence des cartels.

Malgré les menaces et les attaques visant les membres de la famille pour leur opposition aux cartels, la détermination reste intacte. Des poursuites judiciaires aux États-Unis contre le Cartel de Juárez ont abouti à une victoire symbolique avec un jugement de 4,6 milliards de dollars, mais la quête de justice et de réponses demeure un chemin long et incertain pour la famille LeBarón.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌