Carburant Durable pour Jets Existe-t-il Vraiment ? Insight Science

Carburant Durable pour Jets Existe-t-il Vraiment ? Insight Science

"Possible d'avoir un carburant durable pour les jets ? Découvrez les dernières avancées scientifiques dans cet article de blog sur le voyage." #Science #CarburantDurable #Voyage

Share your love

Carburant Durable pour Avions : Un Avenir Possible ?

Le changement climatique est sans conteste l’une des plus grandes menaces existentielles pour l’humanité, représentant l’un des défis les plus importants auxquels les personnes vivantes sont confrontées aujourd’hui. L’augmentation des températures est indéniable. Selon les Nations Unies, les températures mondiales moyennes sont désormais plus élevées de 1,1 degré Celsius par rapport à la fin du XIXe siècle, principalement à cause de l’activité humaine. L’industrialisation et la combustion massive de combustibles fossiles dans des secteurs comme le transport et l’aviation sont pointées du doigt comme des causes majeures.

Les experts mettent en garde contre le fait que l’augmentation des températures semble prête à faire fondre les calottes glaciaires, élever le niveau de la mer, accroître la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes, détruire la biodiversité et entraîner des migrations massives alors qu’une part croissante de la planète devient inhabitable. Pour de nombreuses personnes préoccupées par l’impact du changement climatique sur le monde naturel et la civilisation humaine, l’histoire du premier vol transatlantique utilisant uniquement du carburant d’aviation durable est passionnante.

L’Aviation et l’Environnement

Les experts ont identifié l’industrie de l’aviation comme l’un des secteurs de la vie moderne nécessitant le plus une réforme pour limiter les effets du changement climatique. Selon Our World in Data, les statistiques de 2018 montrent que les vols représentent environ 2,5 % de la production mondiale de dioxyde de carbone (CO2), soit plus de 1 milliard de tonnes, le double de ce qu’ils produisaient dans les années 1980. Ainsi, des entités politiques telles que l’Union européenne cherchent de plus en plus des moyens de limiter l’empreinte environnementale de l’industrie, notamment par le biais de programmes de compensation carbone comme la plantation massive d’arbres.

Parallèlement, les défenseurs du climat encouragent les individus à limiter leurs voyages en avion ou à les arrêter complètement. Cependant, tout n’est pas à sens unique. Comme noté par Eurocontrol, si le changement climatique devait se poursuivre sans être atténué, les effets seraient dévastateurs pour l’industrie de l’aviation. En particulier, les conditions météorologiques de plus en plus sévères dans de nombreuses régions du monde perturberont considérablement ses services.

L’aube du Carburant d’Aviation Durable

Il n’est donc pas surprenant que l’industrie de l’aviation cherche de nouvelles façons de réduire les émissions de CO2 et que le concept d’une source de carburant durable soit considéré par certains comme une réalisation majeure pour le secteur. Selon l’Association du Transport Aérien International (IATA), le carburant d’aviation durable (SAF) est le terme utilisé pour tout carburant d’aviation non dérivé de sources traditionnelles de combustibles fossiles. Le vol VS100, premier vol transatlantique utilisant du SAF, parti de Londres Heathrow pour New York et opéré par Virgin Atlantic, a utilisé un carburant à base de déchets organiques, notamment de la graisse animale, selon The Guardian.

Maintenant que Virgin Atlantic a prouvé qu’il est possible et sûr de voler sur de longues distances avec du carburant 100 % SAF, les experts en durabilité dans le secteur du transport affirment que la prochaine étape consiste à étendre l’utilisation du SAF. Cette expansion s’inscrirait dans une volonté plus large de rendre l’industrie de l’aviation neutre en carbone d’ici 2050 au plus tard.

Objections et Défis à Relever

À la suite du vol transatlantique VS100 réussi, les acteurs impliqués chez Virgin Atlantic étaient désireux de marquer l’événement comme l’aube d’une nouvelle ère de l’aviation durable et une victoire dans la lutte contre le changement climatique. Le gouvernement britannique a même affirmé que cet exploit représente un progrès vers des vols « sans culpabilité » selon The Guardian. Cependant, tous ne sont pas convaincus que le SAF représente la percée que certains de ses promoteurs suggèrent.

Les critiques affirment qu’il n’existe pas de technologie existante pour augmenter la production et la distribution du SAF aux niveaux nécessaires pour atteindre les objectifs de carbone net zéro dans les délais prévus. Certains experts estiment que les biocarburants devraient plutôt être dirigés vers d’autres secteurs et que la solution pour réduire l’empreinte carbone de l’industrie de l’aviation est de simplement réduire les voyages en avion.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌