Mythes de survie dangereux à ne pas suivre

Mythes de survie dangereux à ne pas suivre

Ne tombez pas dans le piège des mythes de survie dangereux. Certains conseils peuvent vous mettre en danger. Apprenez à les reconnaître pour mieux vous protéger.

Share your love

Mythe : Boire son urine en cas de grande soif

Il semble logique de penser qu’en situation de survie, boire son urine pourrait être une solution, surtout si l’on est en proie à une déshydratation sévère. Des anecdotes de personnes ayant survécu en buvant leur propre urine circulent, comme celle de Mick Ohman rapportée par KFOR. Toutefois, des experts comme WebMD mettent en garde contre cette pratique. En réalité, l’urine contient des composés nocifs et le boire en cas de déshydratation extrême ne fait qu’aggraver la situation. En effet, cela pourrait augmenter la sensation de soif, déséquilibrer les niveaux d’électrolytes, voire entraîner des complications dues à la ré-ingestion de médicaments éliminés précédemment par le corps.

Mythe : Aspirer le venin en cas de morsure de serpent

Ce mythe, popularisé par de nombreux films et même des cas réels, soutient que sucer le venin d’une morsure de serpent peut sauver une vie. Des célébrités comme Danny DeVito sont connues pour avoir tenté cette méthode. Cependant, des études, telles que celle de WebMD citant le New England Journal of Medicine, démontrent que cette pratique peut endommager davantage la plaie, compliquant ainsi la récupération. Au lieu de cela, il est recommandé de chercher des soins médicaux d’urgence en cas de morsure de serpent.

Mythe : Nettoyer les plaies avec de l’alcool ou de l’eau oxygénée

De nombreuses sources, y compris le Cleveland Clinic, mettent en garde contre l’utilisation d’alcool ou d’eau oxygénée pour nettoyer les plaies. Bien que ces substances aient des propriétés antiseptiques, elles peuvent provoquer des dommages supplémentaires aux tissus déjà sensibles, retardant ainsi le processus de guérison. Il est préférable d’utiliser du savon et de l’eau pour nettoyer les plaies, sauf en cas de blessures graves, où l’intervention d’un professionnel est nécessaire.

Mythe : Rationner l’eau en cas d’urgence

Contrairement à la croyance populaire, il n’est pas conseillé de rationner l’eau en situation de survie. Des organisations comme FEMA recommandent de boire au moins un demi-gallon d’eau par jour dans des conditions normales. Rationner l’eau peut entraîner des complications de santé et il est essentiel de rester hydraté en priorité tout en cherchant activement des sources d’eau alternatives.

Mythe : Boire de l’eau d’un cactus en cas de déshydratation

Nombreux sont ceux qui pensent que les cactus peuvent fournir une source d’eau en cas de besoin, notamment dans des environnements arides. Cependant, des experts avertissent que l’intérieur des cactus ne contient pas de l’eau pure, mais plutôt des composés qui peuvent rendre malade. Boire de l’eau de cactus peut causer des troubles gastro-intestinaux et ne devrait être envisagé qu’en dernier recours extrême, avec prudence.

Mythe : Utiliser la mousse sur les arbres pour l’orientation en nature

Une croyance populaire suggère que la mousse ne pousse que du côté nord des troncs d’arbres, ce qui aiderait à s’orienter en forêt. Cependant, des sources comme l’Encyclopédie notent que bien que certaines mousses puissent favoriser le côté nord des arbres dans l’hémisphère nord en raison de l’exposition au soleil, cette méthode n’est pas fiable pour la navigation. Des tests sur le terrain ont montré que la présence de mousse n’indique pas systématiquement le nord.

Mythe : Frapper un requin sur le nez pour se protéger

L’idée de frapper un requin sur le nez pour se défendre en cas d’attaque est répandue, mais des experts déconseillent cette pratique. Le New York Times cite des spécialistes affirmant que cette action peut aggraver la situation, incitant le requin à riposter. Au lieu de cela, il est recommandé d’opter pour des zones plus sensibles comme les yeux ou les branchies, ou d’utiliser des objets pour repousser l’animal lors d’une attaque.

Mythe : Se réfugier sous un pont ou une passerelle en cas de tornade

Contrairement à ce que montrent certains films, se cacher sous un pont ou une passerelle pendant une tornade n’est pas sûr. Le National Weather Service souligne que ces structures offrent une protection douteuse contre les tornades et peuvent même être plus dangereuses en créant un effet tunnel pour le vent. Il est conseillé de s’éloigner des ponts et des passerelles pendant une tornade et de se mettre à l’abri à un endroit plus sûr à l’intérieur ou en se couchant loin des vitres et des objets volants à l’extérieur.

Mythe : Manger de la neige en cas de grande soif

L’idée de consommer de la neige pour lutter contre la déshydratation est une erreur courante en situation de survie hivernale. Des analyses démontrent que manger de la neige peut accroître la déshydratation en refroidissant le corps. De plus, la neige peut contenir des impuretés indésirables qui peuvent nuire à la santé. Il est recommandé de faire fondre la neige avant de la consommer pour éviter les risques pour la santé en cas de grande soif.

Mythe : La nourriture est la priorité absolue en cas de survie

Contrairement à ce que la fiction présente souvent, la nourriture n’est pas la priorité immédiate en cas de situation de survie. Selon la FEMA, la règle des 3 indique qu’un être humain peut survivre plusieurs semaines sans nourriture, alors que la priorité initiale devrait être la recherche d’eau, de protection et de secours. Il est essentiel de se protéger des éléments extérieurs et de s’assurer d’avoir accès à de l’eau fraîche avant de penser à la nourriture.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌