Fin de Saratoga Comment le Dernier Film de Jean Harlow fut Achevé

Fin de Saratoga Comment le Dernier Film de Jean Harlow fut Achevé

Découvrez les circonstances émouvantes de la fin tragique du dernier film de Jean Harlow "Saratoga" en compagnie de Clark Gable.

Le Parcours de Jean Harlow: Une Ascension entre Succès et Tragédie

Avant que Marilyn Monroe ne devienne la blonde incandescente la plus célèbre d’Hollywood, Jean Harlow brillait déjà de mille feux. Née Harlean Harlow Carpenter à Kansas City, elle a déménagé à Hollywood avec sa mère après le divorce de ses parents. Initialement figurante, elle est devenue une star grâce au film de Howard Hughes en 1930, « Les Anges de l’Enfer ». Par la suite, elle a enchaîné les succès avec des films tels que « Les Révoltés du Bounty » et « Les Invités de Huit Heures ».

Malgré son succès cinématographique, la vie de cette blonde platine était loin d’être un conte de fées. Des problèmes de santé et des tragédies personnelles ont marqué son existence. Le suicide de son deuxième mari, Paul Bern, peu après leur mariage en 1932, a profondément affecté Harlow. De plus, elle avait des problèmes de santé récurrents dus à la fièvre scarlatine qu’elle avait contractée enfant, ainsi qu’à une appendicectomie. Elle utilisait également des produits toxiques pour maintenir sa couleur de cheveux emblématique, ce qui aurait pu affecter sa santé.

En mai 1937, alors qu’elle tournait « Saratoga » aux côtés de Clark Gable, Jean Harlow est tombée gravement malade. Quelques semaines plus tard, elle rendait son dernier souffle, laissant derrière elle un projet de film inachevé et des fans en deuil.

La Tragique Dernière Illusion: La Mort Prématurée de Jean Harlow

Le destin tragique de Jean Harlow atteint son paroxysme avec sa mort prématurée le 7 juin 1937, à l’âge de seulement 26 ans. Quelques jours avant son décès, les médecins ont découvert que ses reins étaient en train de l’abandonner, suggérant une défaillance rénale grave.

À cette époque, le film « Saratoga », dans lequel elle tenait le rôle principal, était presque entièrement tourné. La MGM a dû s’adapter rapidement pour achever le film et a envisagé différentes options pour remplacer Harlow, telles que les actrices Virginia Bruce ou Jean Arthur, voire l’annulation du projet. Cependant, les fans ont exprimé leur refus de voir les scènes de Harlow refaites.

Le Dernier Acte: La Conclusion de « Saratoga » Malgré la disparition de Jean Harlow

Face au défi de terminer « Saratoga » sans la présence physique de Jean Harlow, la MGM a pris la décision de faire appel à une doublure pour la remplacer. C’est ainsi que Mary Dees, une actrice peu connue mais fortement ressemblante, a été recrutée pour être le corps de remplacement de Harlow dans les scènes restantes.

La doublure, Mary Dees, a été filmée uniquement de dos, préservant ainsi l’image iconique de Harlow sans révéler sa substitution. De plus, la voix de Harlow a été assurée par Paula Winslowe, offrant une continuité vocale à l’illusion cinématographique. Clark Gable, le partenaire de Harlow dans le film, a exprimé le sentiment étrange d’acteur « dans les bras d’un fantôme » lors des scènes tournées avec la doublure.

Le film « Saratoga », achevé dans des circonstances si poignantes, a connu un énorme succès à sa sortie, devenant l’une des œuvres les plus marquantes de Jean Harlow.

L’Héritage Cinématographique de Jean Harlow: Un Cinéma Immortel

Malgré sa fin tragique, Jean Harlow a laissé derrière elle un héritage cinématographique immortel. Son talent et son charisme ont marqué l’âge d’or d’Hollywood, laissant une empreinte indélébile dans l’histoire du cinéma.

À travers des films emblématiques tels que « Les Hommes N’ont Pas d’Âge », « Libellule », ou encore « Sous le Vernis », Jean Harlow demeure une figure légendaire du grand écran, captivant les spectateurs par sa présence unique et son jeu d’actrice inimitable.

Son départ prématuré a immortalisé sa gloire et sa beauté, faisant de Jean Harlow une icône intemporelle du cinéma qui continue d’inspirer et de fasciner les générations futures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *