L'inspiration méconnue derrière le Batman par une rock star

L’inspiration méconnue derrière le Batman par une rock star

L'article explore l'inspiration méconnue derrière le Batman, révélant une connexion inattendue avec une rock star. Découvrez ce lien surprenant !

La Connexion Inattendue entre Batman et une Rock Star

Depuis la sortie du tout premier trailer du film « The Batman » du scénariste et réalisateur Matt Reeves, mettant en vedette Robert Pattinson dans le rôle du chevalier noir, les fans du justicier masqué savaient qu’ils allaient être témoins de quelque chose de différent. Les longues mèches noires de Pattinson et son personnage sombre annonçaient une tonalité plus émotionnelle et ténébreuse pour le personnage (via Grunge).

L’une des surprises accompagnant cette première impression fut l’utilisation de la chanson « Something in the Way » du groupe grunge des années 90, Nirvana, dont le chanteur emblématique Kurt Cobain s’est tragiquement suicidé en 1994 (Biography). Cette musique, en plus d’établir l’ambiance du film décrite par Rotten Tomatoes comme « un super-noir sombre, saisissant et poignant, » a joué un rôle clé dans l’inspiration de Matt Reeves d’une manière inattendue.

L’Influence de Nirvana sur l’Écriture du Batman

Alors qu’il s’attelait à l’écriture de « The Batman, » Matt Reeves avait l’habitude d’écouter de la musique. C’est en écoutant « Something In The Way » de Nirvana que l’inspiration lui est venue pour une approche différente de l’alter-ego de Batman, Bruce Wayne. Contrairement aux précédentes représentations du milliardaire séducteur dans les films avec Michael Keaton, Christian Bale ou Ben Affleck, Reeves a envisagé un Bruce Wayne différent (Variety).

Le réalisateur a souhaité explorer un aspect négligé du personnage : un individu marqué par une grande tragédie, devenu reclus, en s’inspirant de la vie tumultueuse du regretté chanteur de Nirvana, Kurt Cobain. Cette vision contrastait avec l’image traditionnelle de Wayne en tant que socialite arrogant et fortuné. Reeves a exprimé son désir d’offrir une nouvelle perspective à ce personnage emblématique (New York Post).

L’Héritage de Kurt Cobain sur l’Interprétation de Bruce Wayne

Outre l’utilisation de la musique de Nirvana comme source d’inspiration pour l’écriture de « The Batman, » Matt Reeves a construit la caractérisation de Bruce Wayne en s’inspirant de la vie du chanteur iconique, Kurt Cobain. Contrairement aux versions précédentes, où Wayne était souvent dépeint comme un flambeur imbu de sa personne, Reeves a voulu explorer une facette plus profonde et sombre du personnage (IMDb).

En se basant sur le film de Gus Van Sant de 2005, « Last Days, » qui présente une vision romancée de la vie de Kurt Cobain, Reeves a peaufiné sa représentation de Wayne. Convaincu que Robert Pattinson incarnerait parfaitement ce rôle après l’avoir vu dans « Good Time » des Frères Safdie en 2017, Reeves a souligné la vulnérabilité et la désespoir que l’acteur avait su transmettre, rappelant l’aura de Cobain, mélange de rock star et de recluse (Empire Online).

Une Vision Inédite de Batman selon Reeves

Dans la vision de Matt Reeves, le Batman qu’il présente diffère des interprétations précédentes. Moins centré sur les gadgets et le côté socialite de Wayne, le personnage se retrouve isolé, construisant des mécanismes complexes avec son fidèle Alfred, au point que même ce dernier le pense devenu fou (New York Post).

Cette approche unique confère à Batman une profondeur et une complexité renouvelées, loin des clichés habituels. Robert Pattinson incarne ce nouveau visage obscur du chevalier noir avec un mélange de fragilité, de force et d’isolement, capturant ainsi l’esprit de Kurt Cobain que Reeves souhaitait insuffler à son adaptation cinématographique.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌