Quel Avenir pour la Fille du Clip Take On Me d'A-Ha

Quel Avenir pour la Fille du Clip Take On Me d’A-Ha

Qu'est devenue la fille du clip culte "Take On Me" d'A-Ha ? Découvrez l'histoire de la jeune actrice après plus d'1 milliard de vues sur YouTube. Suivez son évolution depuis les années 80.

Share your love

Le Mythe de « Take On Me » d’A-Ha

En 1985, le groupe pop norvégien A-Ha créait un raz-de-marée international avec leur tube « Take On Me », extrait de leur premier album. La chanson a atteint la deuxième place dans les classements britanniques et a même dominé le Billboard Hot 100 aux États-Unis. Ce morceau mythique des années 80 continue de séduire les générations, grâce à son motif de batterie reconnaissable entre mille, aux synthés des années 80 irrésistibles, et bien sûr, au falsetto sublimé de Morton Harket.

Pour toute une génération, imprégnée de l’époque où MTV régnait en maître, « Take On Me » évoque inévitablement son clip légendaire. On y voit une fille dans un diner, plongée dans la lecture d’un magazine d’où émerge un croquis de Harket. Puis, une main surgit de la page pour la prendre par la main et la basculer dans un monde animé, une prouesse visuelle inédite à la télévision des années 80.

Bunty Bailey : L’Étoile du Clip

Cette fille au cœur de cette aventure visuelle unique n’est autre que Bunty Bailey, une actrice et danseuse britannique. Grâce au clip emblématique de « Take On Me », Bailey est devenue instantanément célèbre et a vu sa notoriété exploser après une exposition constante sur MTV. Impliquée par la suite dans le clip du single suivant d’A-Ha, « The Sun Always Shines on T.V. », Bunty Bailey a continué à déployer ses talents dans le milieu artistique, notamment en apparaissant dans d’autres clips musicaux.

La Carrière de Bunty Bailey

Avant sa percée avec « Take On Me », Bunty Bailey avait peu de crédits cinématographiques à son actif. Cependant, après avoir conquis les écrans de télévision grâce à la vidéo d’A-Ha, sa carrière a pris un essor considérable. Elle a enchaîné avec le clip de la chanson de Billy Idol, « To Be A Lover », et a joué des rôles dans plusieurs films hollywoodiens, dont « Spellcaster » en 1992 aux côtés d’Adam Ant, et « Dolls » réalisé par Stuart Gordon en 1987.

Malgré quelques rôles notables, sa présence médiatique s’est atténuée au fil des ans, se limitant principalement à des apparitions dans des émissions rétrospectives sur A-Ha et la musique des années 80. Même si elle reste discrète dans l’industrie du divertissement comparé à son apogée dans les années 80, Bunty Bailey continue à faire des apparitions occasionnelles à la télévision et au cinéma.

La Vie Privée de Bunty Bailey

En 2009, un journal local près de son lieu de résidence a publié un article sur Bunty Bailey. L’article révélait qu’elle avait pris un petit-déjeuner avec le Premier Ministre de l’époque, Gordon Brown, dans le cadre d’un programme gouvernemental encourageant la mise au rebut des vieilles voitures. Bénéficiant d’une vie privée éloignée des feux de la rampe, Bunty Bailey vit à Wraysbury avec ses deux enfants et enseigne la danse aux enfants de sa communauté.

En 2023, dans une interview publiée sur wraysbury.com, Bunty Bailey révèle qu’elle a désormais pris sa retraite, tout en investissant dans l’immobilier avec son mari, Doc. Sa carrière artistique peut s’être estompée, mais Bunty Bailey continue de laisser une empreinte discrète mais significative dans l’industrie du divertissement et au sein de sa communauté.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌