Attaque au couteau devant une école dans le Bas-Rhin : deux fillettes blessées, un suspect interpellé

Attaque au couteau devant une école dans le Bas-Rhin : deux fillettes blessées, un suspect interpellé

Deux fillettes de 6 et 11 ans blessées lors d'une attaque au couteau près d'une école à Souffelweyersheim, Bas-Rhin. Un suspect a été interpellé.

Share your love

Attaque au couteau près d’une école à Souffelweyersheim: Deux fillettes blessées

Jeudi, une attaque au couteau a secoué la tranquillité de Souffelweyersheim, dans le Bas-Rhin. Deux fillettes innocentes âgées de 6 et 11 ans ont été légèrement blessées près de leur école, une situation qui a semé la panique parmi les habitants de la région.

Intervention des secours et arrestation de l’assaillant

Les secours sont intervenus en urgence pour prendre en charge les fillettes, qualifiant leur état de « relative urgence ». Heureusement, l’assaillant a rapidement été appréhendé par les autorités compétentes, mettant ainsi fin à cette horrible attaque. La préfecture du Bas-Rhin a confirmé cet incident déconcertant par le biais d’un communiqué officiel.

Etat de l’élève de 4e en grave danger

Outre les deux fillettes blessées, un élève en classe de 4e du collège des Sept Arpents à Souffelweyersheim a également été touché, mais par un malaise cardiaque. Les équipes médicales et policières se sont mobilisées, fournissant les premiers soins à l’élève avant de l’acheminer en urgence à l’hôpital. La situation demeure critique pour ce jeune élève.

L’identité de l’assaillant et les circonstances floues de l’attaque

La gendarmerie a révélé que l’assaillant, un homme né en 1995, n’était pas répertorié dans les fichiers des services de sécurité. Les motivations derrière cette attaque restent nébuleuses, car aucune relation avec une quelconque radicalisation n’a pu être établie. Malgré l’arrestation de l’assaillant, le choc et l’incompréhension persistent dans la région.

Réactions des parents et assurance de la sécurité des enfants

Les parents, en proie à la peur et à l’incertitude, ont été rassurés par le directeur de cabinet du préfet Jean-Baptiste Peyrat. Ce dernier s’est adressé à eux devant l’école, affirmant que la situation était sous contrôle et qu’il n’y avait plus de danger. Les retrouvailles émouvantes entre les parents et les enfants ont marqué la fin de cette journée cauchemardesque à Souffelweyersheim.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌