Pourquoi l'Église a déclaré Origène hérétique malgré sa ferveur

Pourquoi l’Église a déclaré Origène hérétique malgré sa ferveur

L'article explore le conflit entre Origen et l'Église malgré sa dévotion. Découvrez pourquoi il a été déclaré hérétique à posteriori.

Share your love

Origène : Un Chrétien Dévoué en Conflit avec l’Église

Le christianisme, tel toute religion, continue d’évoluer et de vivre à travers les âges. Deux millénaires après la mort de Jésus-Christ, les chrétiens luttent toujours pour interpréter ses enseignements, ainsi que les dogmes compilés dans la Bible chrétienne. L’existence de multiples dénominations et groupes divisés par des interprétations divergentes des Écritures illustre le fait qu’il n’existe pas de doctrine universelle à laquelle tous les chrétiens peuvent adhérer. Dans les premiers temps du christianisme, penseurs, enseignants et dévots chrétiens se débattaient pour interpréter les Écritures et les enseignements chrétiens à la lumière des philosophies concurrentes de l’époque, en particulier la philosophie grecque.

Origen, un croyant si dévoué qu’il tenta délibérément (et sans succès) de devenir un martyr, émerge comme une figure marquante de cette période tumultueuse. Vivant entre 185 et 284 dans la région méditerranéenne et du Moyen-Orient, Origen évoluait à une époque où être chrétien pouvait signifier la torture et la mort, dépendant de l’humeur des dirigeants en place. Contrairement à chercher à éviter le martyre, Origen le recherchait activement, sa mère devant même l’empêcher de se livrer aux autorités. Bien que ses tentatives de martyre aient échoué et qu’il fut libéré après avoir été torturé, il mourut quelques années plus tard, probablement des suites d’une maladie.

L’Intransigeance d’Origen Face à l’Adversité

Origen, tout en étant l’un des chrétiens les plus zélés, influents et prolifiques de son époque en termes d’écrits, se retrouva des siècles après sa mort déclaré hérétique. Le Deuxième Concile de Constantinople en 553, bien après son trépas, le rejeta en tant qu’hérétique. Les croyances hérétiques d’Origen résidaient dans sa tentative de concilier le christianisme avec les doctrines des philosophes grecs, en particulier les Platoniciens, des conclusions qui ne furent pas acceptées par les dirigeants ecclésiastiques ultérieurs.

Ses croyances hérétiques comprenaient sa conviction selon laquelle les châtiments en enfer étaient temporaires et non éternels, ainsi que la possibilité que même Satan pût être sauvé. De plus, sa lecture erronée de Matthieu 19:12, l’incitant à l’auto castration au nom du royaume des cieux, fut également vue comme un acte de dévotion excessif discréditant ses enseignements.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌