Stars du rock qui ont quitté des interviews gênantes

Stars du rock qui ont quitté des interviews gênantes

Dans le monde du rock, certaines interviews tournent rapidement au vinaigre. Découvrez pourquoi ces stars ont quitté des entretiens gênants.

Share your love

Introduction

Dans l’univers du rock’n’roll, les interviews avec la presse font partie intégrante du quotidien des musiciens, leur permettant de promouvoir leurs concerts ou leurs derniers albums. Cependant, si la plupart de ces entretiens se déroulent sans accroc, certains prennent parfois des tournants inattendus et se terminent de manière abrupte, laissant les artistes et le public avec plus de questions que de réponses.

Tommy Lee de Mötley Crüe

Tommy Lee souriant
Crédit photo : Kevin Winter/Getty Images

Personnifiant l’essence du sexe, de la drogue et du rock’n roll, Mötley Crüe n’a jamais caché son penchant pour l’excès. Lors d’une entrevue en 2009 avec *The Guardian*, Tommy Lee avait invité une compagne rencontrée le matin même. L’intervieweur Tom Bryant essaya tant bien que mal de garder le batteur concentré, mais la séduction outrancière de sa compagne l’emporta, finissant par interrompre l’entretien. Bryant rapporta que Lee refit surface dix minutes plus tard pour un nouvel entretien, cette fois sans compagnie.

Chris Fehn de Slipknot

Les interviews menées par Nardwuar sont célèbres pour leur excentricité. Cependant, lors d’un entretien en 2005, Chris Fehn, anciennement de Slipknot, a rapidement perdu patience face aux manies décalées du journaliste. N’hésitant pas à quitter l’interview après seulement quelques minutes, Fehn a laissé l’audience et son collègue Shawn Crahan perplexes, illustrant parfaitement le point de rupture entre le style unique de Nardwuar et la tolérance des artistes interviewés.

Brian May de Queen

Guitariste légendaire de Queen, Brian May est connu pour sa présence apaisante et son attitude de gentleman. Pourtant, il a ses limites. Au cours d’une interview avec le programme néerlandais *TweeVandaag*, il a exprimé son malaise face à l’orientation de l’entretien, qui se concentrait davantage sur des rediffusions plutôt que sur sa performance à venir. Après avoir brièvement quitté l’interview, May est revenu s’excuser face à la caméra, juste pour repartir de plus belle, laissant une impression marquante de frustration.

Never Shout Never

Lors d’une rencontre en 2012 avec le célèbre YouTuber BryanStars, Christofer Drew de Never Shout Never contesta vivement le style d’interview, estimant que les questions ne reflétaient pas le sérieux de leur musique. Après un échange tendu, Drew mit fin prématurément à l’interview, sous l’œil interloqué de BryanStars. Cet incident souligne l’importance de l’harmonie entre l’artiste et le journaliste pour réussir une interview.

Conclusion

Qu’elle résulte d’une question inappropriée, d’un clivage stylistique ou simplement d’un jour « sans », la fin abrupte d’une interview peut demeurer gravée dans les mémoires. Ces moments, bien qu’inconfortables, révèlent l’humanité et la vulnérabilité des icônes du rock, rappelant que derrière la musique et les projecteurs, se cachent des individus aux émotions bien réelles.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌