Differences Clés entre Amish et Mennonites selon Histoire

Differences Clés entre Amish et Mennonites selon Histoire

Découvrez les différences clés entre Amish et Mennonites selon leur histoire. Les racines anabaptistes les distinguent, voici les principales divergences.

Les Origines Anabaptistes des Amish et des Mennonites

Les Amish et les Mennonites, deux groupes chrétiens souvent confondus, ont des racines communes en tant qu’anabaptistes, un groupe de premiers Chrétiens Protestants ayant émergé à la suite de la Réforme Protestante qui a divisé l’Église Catholique au début des années 1500. Un groupe d’anabaptistes a suivi le prédicateur hollandais Menno Simons (1496-1561) pour devenir les Mennonites, tandis qu’un autre groupe a suivi le prédicateur suisse Jakob Amman (1644-1712) pour devenir les Amish. Les deux groupes ont adopté un retour au christianisme fondamental qui englobait tous les aspects de la vie. Cependant, alors que les Amish ont opté pour une isolation du monde, les Mennonites ont dirigé leur attention vers les œuvres missionnaires et le mélange avec la société en général.

Les Mennonites à Travers l’Histoire

Au cours des 500 années depuis que les premiers anabaptistes de la Réforme Protestante ont suivi le prédicateur Menno Simons, les Mennonites n’ont pas disparu. Confrontés à des persécutions à travers les siècles, ils se sont dispersés à travers le monde. Aujourd’hui, plus de 2 millions de Mennonites sont répartis dans 86 pays, principalement en Afrique, en Asie et en Amérique latine, avec 109 églises nationales reconnues dans le monde. Malgré des différences mineures telles que le style vestimentaire ou la conduite automobile, les principes centraux de charité chrétienne, de prosélytisme et du baptême des adultes demeurent essentiels pour tous les groupes mennonites.

Les Pratiques et l’Évolution des Mennonites

Contrairement aux Amish plus isolés, les Mennonites, à moins d’être « Mennonites de l’Ancienne Observance », peuvent être indiscernables de tout autre individu dans la rue ou de tout autre chrétien du 21e siècle. Certains groupes mennonites sont aussi stricts que les Amish avec des règles précises sur la coupe de cheveux et les vêtements, considérant même des éléments tels que les fermetures éclair ou les ceintures comme « mondains ». D’autres groupes mennonites sont parmi les églises les plus libérales des États-Unis, allant jusqu’à avoir des pasteurs homosexuels. Cette diversité d’approches et d’interprétations montre comment le mouvement mennonite a évolué au fil du temps.

La Préservation des Traditions chez les Amish

Les Amish, bien que moins nombreux que les Mennonites, restent principalement concentrés aux États-Unis, avec des communautés notables en Indiana, en Ohio, en Illinois et en Pennsylvanie. Ils sont connus pour leur isolement du monde extérieur, leur préservation des traditions telles que l’utilisation de buggies tirés par des chevaux et parfois le rejet de ceux qui transgressent les règles établies. Malgré cet isolement, on constate une certaine évolution au sein de certaines communautés amish, avec l’adoption de pratiques telles que l’utilisation de l’électricité dans certaines circonstances.

Différences Clés entre Amish et Mennonites

La différence fondamentale entre les Amish et les Mennonites réside dans leur approche vis-à-vis de l’isolement. Alors que les Amish maintiennent une séparation stricte du monde extérieur, les Mennonites tendent à s’intégrer davantage dans la société moderne. Cette distinction influence tous les aspects de leur vie, des pratiques religieuses à l’adhésion à la technologie. Les Amish préfèrent rester fidèles à leurs traditions séculaires, tandis que les Mennonites sont plus enclins à s’adapter aux changements contemporains tout en préservant leurs valeurs fondamentales.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌