L'Histoire Méconnue de l'Unique Enfant de Harriet Tubman

L’Histoire Méconnue de l’Unique Enfant de Harriet Tubman

Plongez dans l'histoire méconnue de l'unique enfant de Harriet Tubman, figure emblématique de l'abolitionnisme américain. Dévoilez un récit fascinant.

La Vie Cachée d’Harriet Tubman

Pour de nombreux étudiants américains, Harriet Tubman est une figure historique emblématique, connue pour ses actes héroïques sans pour autant dévoiler les aspects de sa vie privée. Les brefs cours d’histoire sur le Chemin de fer clandestin évoquent rarement son nom de naissance, Araminta Ross, ou les troubles de santé qu’elle a endurés suite à un coup violent à la tête provoquant des crises et des visions interprétées comme des signes religieux. Parmi les détails de sa vie peu mentionnés figure également son mari libre, John, qu’elle a dû laisser derrière elle lors de sa fuite pour la liberté et qui a par la suite refait sa vie.

La Fille Adoptive Méconnue de Harriet Tubman

En 1874, Harriet Tubman et son second époux, Nelson Davis, ont accueilli une jeune fille nommée Gertie dans leur foyer. Malgré son adoption par Tubman, Gertie reste dans l’ombre des biographies consacrées à la célèbre abolitionniste. Peu de documents retracent la vie de Gertie, si ce n’est un recensement de 1875 la décrivant comme adoptée, et un autre de 1880 la présentant tout simplement comme la fille de Tubman. Même son dossier d’adoption, s’il existe, échappe aux historiens et biographes. Gertie a ainsi intégré une famille étendue et quelque peu atypique lors de son arrivée au domicile d’Harriet Tubman et Nelson Davis, dans une ferme de 7 acres à Auburn, New York, acquise en 1859. Cette ferme où Tubman gérait une activité de fabrication de briques accueillait des pensionnaires et était entourée d’amis et de famille.

La Vie Familiale de Gertie Davis

Grandissant au sein de cette famille élargie, Gertie a épousé un homme nommé Watson sans que beaucoup d’informations sur sa vie adulte soient confirmées. Il est possible qu’elle ait accompagné Tubman à une réunion de suffragettes dans sa vingtaine, bien que le récit soit flou quant à l’identité de cette jeune dame. Des spéculations subsistent quant à une éventuelle demi-sœur pour Gertie. Tubman aurait en effet, selon le livre de Catherine Clinton « Harriet Tubman: La Route vers la Liberté », rapporté une jeune fille de 8 ans nommée Margaret après un voyage dans le sud, prétendant qu’elle était la nièce de l’abolitionniste. Margaret aurait raconté à sa fille Alice que Tubman savait que son acte était répréhensible et avait troublé sa famille au Maryland. Faute de temps pour s’occuper régulièrement d’elle, Tubman confia Margaret à la femme de William H. Seward, mais les deux femmes nouèrent des liens étroits, alimentant ainsi les spéculations sur une éventuelle filiation entre Margaret et Tubman en raison d’une forte ressemblance physique.

L’Héritage Méconnu de Harriet Tubman

Malgré les suppositions entourant Margaret, Gertie Davis reste, à ce jour, la seule fille reconnue d’Harriet Tubman. Sa vie, bien que peu documentée, témoigne du rôle essentiel joué par des figures souvent éclipsées par l’histoire officielle. L’histoire de Gertie, de sa jeunesse au sein de la famille Tubman-Davis à son mariage et au-delà, reste empreinte de mystère et d’ombre, témoignant de la richesse des vies qui gravitent dans l’ombre des grandes figures historiques.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌