John F. Kennedy a-t-il fumé du cannabis à la Maison Blanche

John F. Kennedy a-t-il fumé du cannabis à la Maison Blanche

John F. Kennedy aurait-il consommé du cannabis à la Maison Blanche pendant sa présidence? Découvrez les rumeurs sur cette histoire controversée. #Histoire

Share your love

John F. Kennedy et les Rumeurs de Cannabis à la Maison Blanche

La famille Kennedy a toujours cultivé une image idéale, bien que souvent en décalage avec la réalité de leurs vies privées, et le président John F. Kennedy ne fait pas exception à cette tendance. Au cours de son mandat au Sénat et à la Maison Blanche, Kennedy a entretenu des liaisons extraconjugales, dissimulé l’ampleur de ses nombreux problèmes de santé, et utilisé des informations privilégiées pour s’adonner à une vice particulière. Avant de signer l’embargo sur Cuba, il avait envoyé un assistant chercher 1200 cigares cubains. Des allégations ont également vu le jour affirmant que Kennedy aurait consommé une autre forme de fumée à la Maison Blanche, présence devenue illégale depuis 1937 selon PBS. Kennedy aurait fumé de la marijuana en tant que président, une histoire initialement publiée par le National Enquirer en 1976 et liée à une relation avec l’artiste Mary Pinchot Meyer.

Les Allégations de Consommation de Cannabis

Le National Enquirer a initialement rapporté en 1976 que Kennedy aurait fumé de la marijuana pour le plaisir, non pour la gestion de la douleur. Cette histoire aurait eu lieu dans une chambre de la Maison Blanche en 1962, où Kennedy aurait partagé trois joints avec Mary Pinchot Meyer, avant de plaisanter sur son incapacité à être trop défoncé en raison du contexte géopolitique de l’époque. Cependant, il n’existe aucune preuve vérifiable à l’appui de ces allégations. Malgré la reprise de cette histoire par plusieurs auteurs et sa diffusion sur internet à travers des mèmes pro-légalisation, des vérifications de faits menées par PolitiFact et Snopes n’ont pu confirmer ces affirmations. De plus, les représentants de la John F. Kennedy Presidential Library ont déclaré que les dossiers médicaux de Kennedy ne faisaient aucune mention de marijuana.

La Santé de John F. Kennedy

Il est vrai que Kennedy souffrait de diverses affections, dont la maladie d’Addison et des problèmes chroniques de dos, en plus de l’inflammation de la prostate, d’infections des voies urinaires et de la colite. Sa douleur au dos avait atteint un point tel qu’il était incapable de mettre ses chaussettes seul et devait prendre plusieurs médicaments par jour pour gérer la douleur. Cependant, les dossiers médicaux disponibles ne font pas état de consommation de marijuana dans sa gestion de la douleur.

Évolution de la Politique sur les Drogues

Alors que les spéculations sur la consommation de cannabis par Kennedy demeurent floues, ce qui est certain est l’évolution de la politique sur les drogues aux États-Unis durant son administration. À l’époque, les peines obligatoires pour les délits liés aux drogues étaient en vigueur depuis 1952 au niveau fédéral, prévoyant jusqu’à 10 ans de prison et une amende de 20 000 $ pour une première infraction liée à la marijuana. Cependant, la consommation de marijuana et d’autres drogues gagnait en popularité dans les années 1960. Kennedy et Lyndon B. Johnson ont commandé plusieurs rapports sur la marijuana au cours de cette décennie, concluant tous que cette substance n’engendrait ni violence ni usage accru de drogues illicites. À la fin des années 1960, les peines obligatoires étaient considérées comme des dissuasifs inefficaces, et le Congrès les a abrogées en 1970, avant un retour à des politiques plus strictes sous Richard Nixon et Ronald Reagan.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌