Lady Columbia, Premier Symbole d'Espoir des États-Unis

Lady Columbia, Premier Symbole d’Espoir des États-Unis

Symbole patriotique méconnu des États-Unis, Lady Columbia incarne l'espoir et la liberté bien avant la Statue de la Liberté et l'Oncle Sam. Découvrez son histoire fascinante.

La Naissance de Lady Columbia

Avant que l’univers cinématographique Marvel ne réinvente le personnage de Captain America en un héros aux allures intrépides, un autre symbole de liberté et d’espoir prévalait dans l’imaginaire collectif américain au fil des siècles : Lady Columbia. La représentation héroïque de cette figure féminine émergea environ 250 ans avant la publication des premiers comic books, soit vers la fin du XVIIe siècle. À cette époque, les futurs États-Unis n’étaient que des colonies britanniques disséminées sur un vaste territoire au-delà de l’océan Atlantique.

Dès la fin du XVIIe siècle, Lady Columbia, initialement nommée Columbina, fit son entrée dans la conscience collective. Chief Justice Samuel Sewall de la colonie de la baie du Massachusetts l’introduisit dans son poème comme une figure mythologique évoquant les valeurs des colonies américaines. Columbina, féminisation de Columbus en référence à Christophe Colomb, personnifiait ces territoires alors en devenir, annonçant la naissance d’une nation fondée sur des idéaux de progrès, de tolérance et de libre-pensée.

L’Évolution de Lady Columbia à travers l’Histoire

Le personnage de Lady Columbia, façonné par les mains des poètes et des visionnaires, est rapidement devenu un symbole d’inspiration pour les générations à venir. En 1775, au début de la Révolution américaine, la poétesse Phillis Wheatley écrivit au commandant de l’armée continentale George Washington, lui adressant des mots de courage et d’encouragement, faisant référence à Columbia. À cette époque, l’entité de Columbia avait déjà acquis une notoriété suffisante pour être mentionnée dans des lettres destinées à galvaniser les troupes et à incarner les valeurs naissantes de la nation.

Le nom « Columbia » commença même à être utilisé pour désigner les colonies britanniques en Amérique, les distinguant ainsi de « Britannia », l’ancien monde. Cette création d’une divinité représentant une nation en devenir n’était pas une nouveauté, puisque des phénomènes similaires se produisent encore de nos jours, comme l’utilisation de mascottes pour les équipes sportives. Empruntant des traits des déesses classiques comme Minerve et Athéna, Lady Columbia incarne la sagesse, la guerre et les arts civilisateurs, tels que le tissage et la poterie. Son bouclier, symbole caractéristique, rappelle étrangement celui d’Athéna dans la mythologie grecque.

La Métamorphose de Lady Columbia à travers les Âges

Avec le temps, Lady Columbia s’est adaptée aux évolutions et aux grands mouvements de l’histoire américaine. Durant l’expansion vers l’Ouest et l’arrivée massive d’immigrants aux États-Unis à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, Lady Columbia a su rester un symbole d’espoir et de liberté pour de nombreuses personnes en quête d’un nouveau départ.

À partir du milieu du XIXe siècle, Lady Columbia est devenue un véritable emblème, représentant des enjeux cruciaux de son époque. Elle a été utilisée pour caricaturer des politiciens, pour symboliser l’expansion vers l’Ouest à travers des illustrations épiques, et même pour encourager l’enrôlement militaire lors des conflits tels que la Première Guerre mondiale.

Le Dernier Acte de Lady Columbia

Lorsque la Statue de la Liberté a été érigée sur les rivages américains en 1886, Lady Columbia a progressivement perdu de sa superbe au profit de ce nouveau symbole de liberté et d’accueil. Cependant, elle a joué un rôle crucial en tant que défenseur des opprimés et des déshérités. Des affiches du XIXe siècle la montrent défendant un homme chinois contre une foule meurtrière, proclamant les valeurs d’équité et de justice de l’Amérique. Elle a également été représentée accueillant des migrants fuyant la persécution, incarnant ainsi les idéaux d’accueil et de refuge pour les opprimés du monde entier.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌