Long Island est-elle vraiment une île ? Réponse complexe et histoire

Long Island est-elle vraiment une île ? Réponse complexe et histoire

Réponse complexe sur le statut insulaire de Long Island, entre mythe et réalité. Découvrez son histoire et la vérité sur cette appellation.

Share your love

L’Énigme de Long Island : Entre Île et Presqu’île

Long Island, située dans l’État de New York, est-elle réellement une île ? Cette question en apparence simple a suscité un débat juridique complexe qui a abouti à une conclusion inattendue. Plongeons dans l’histoire de Long Island pour démystifier son statut insulaire et découvrir les subtilités qui ont amené la Cour suprême des États-Unis à trancher sur sa véritable nature.

Long Island : Allure d’une Île, Statut d’une Presqu’Île

Premièrement, pourquoi la classification de Long Island a-t-elle suscité tant de controverses ? En se basant sur une définition simpliste, une île est un territoire entouré d’eau. Dans ce cadre, Long Island répondrait à cette définition de base, étant entourée par l’océan et accessible uniquement par des ponts depuis Midtown, Harlem et le Bronx. Néanmoins, la Cour suprême des États-Unis a émis une décision en 1985, dans l’affaire États-Unis c. Maine, qualifiant Long Island de presqu’île et d’extension du continent.

Cette distinction découle d’une volonté de régler les conflits potentiels sur la propriété des eaux environnantes. En effet, en tant qu’île, Long Island serait sous juridiction fédérale, tandis que, classée comme presqu’île, elle relève de la juridiction de l’État de New York. Ainsi, malgré son apparence insulaire évidente, Long Island ne bénéficie pas de la reconnaissance officielle en tant qu’île selon la Cour suprême.

Les Détails qui Ont Fait la Différence

La décision de la Cour suprême repose sur des nuances juridiques précises, notamment la définition d’une « baie » pour délimiter les eaux territoriales. Selon le verdict, une baie est une indentation bien marquée proportionnellement à l’embouchure, contenant des eaux intérieures et constituée non seulement d’une simple courbure côtière. Appliquant ces critères à Long Island, la Cour a conclu que ses eaux environnantes ne satisfaisaient pas pleinement aux critères de baie, la classant ainsi en tant qu’extension continentale.

La décision repose également sur des textes officiels, tels que les définitions maritimes établies dans « Shore and Sea Boundaries » publié par le Département du Commerce des États-Unis en 1962. Ces précisions lexicales et techniques étaient essentielles pour désamorcer les querelles interétatiques et clarifier le statut de Long Island.

La Conclusion Surprenante de la Cour Suprême

En fin de compte, la Cour suprême a tranché en faveur de considérer Long Island comme une presqu’île reliée au continent, entourée d’eaux intérieures relevant de la juridiction de l’État de New York. Ainsi, toutes les baies au nord et au sud de Long Island sont désormais considérées comme des eaux intérieures, écartant toute confusion sur leur statut et leur gouvernance.

Malgré son allure insulaire et sa localisation géographique distincte, Long Island reste donc une presqu’île sur le plan juridique, illustrant le paradoxe entre apparence et réalité dans le monde des classifications géographiques.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌