Le Décès Emouvant de Madeleine Albright, Pionnière en Politique

Le Décès Emouvant de Madeleine Albright, Pionnière en Politique

Découvrez le parcours de Madeleine Albright, première femme Secrétaire d'État des États-Unis, au coeur des politiques étrangères post-Guerre froide.

Le Parcours de Madeleine Albright, Première Femme Secrétaire d’État des États-Unis

Madeleine Albright a été la première femme choisie pour occuper le poste de Secrétaire d’État des États-Unis et a joué un rôle clé dans les politiques étrangères à la fin de la Guerre froide. Selon ABC News, le 23 mars 2022, il a été annoncé par e-mail au Albright Stonebridge Group, un cabinet de conseil stratégique mondial qu’Albright avait fondé et dont elle était la présidente, que l’ancienne Secrétaire d’État était décédée à l’âge de 84 ans. Albright était une figure importante et respectée dans les cercles de la politique étrangère des États-Unis, notamment dans les années 1990 lorsqu’elle était ambassadrice du pays aux Nations Unies et finalement Secrétaire d’État, poste auquel elle a été nommée par le Président Bill Clinton.

En tant que Secrétaire d’État, Albright a joué un rôle essentiel dans la défense de la démocratie et des droits de l’homme, notamment en faveur des efforts pour mettre fin au nettoyage ethnique en Yougoslavie à la fin des années 1990. Elle a même visité la Corée du Nord, devenant ainsi le plus haut responsable américain à le faire, tout en tentant de mettre fin au programme d’armes nucléaires de ce pays.

La Jeunesse de Madeleine Albright

Selon le Département d’État américain, Madeleine Albright est née Marie Jean « Madlenka » Korbel le 15 mai 1937 à Prague, en Tchécoslovaquie. Son père travaillait dans le gouvernement et était membre du Service diplomatique tchécoslovaque. En 1939, lorsque Albright avait seulement 2 ans, sa famille a fui la Tchécoslovaquie pour se rendre en Angleterre alors que les Nazis commençaient à prendre le contrôle de vastes territoires de l’Europe de l’Est dans la perspective de la Seconde Guerre mondiale.

Une grande partie de sa vie, Albright pensait que cette décision avait été prise pour des raisons politiques. Cependant, en 1997, elle a appris que sa famille était juive et que trois de ses grands-parents avaient été tués dans des camps de concentration allemands. Sa famille a tenté de retourner dans son pays d’origine à la fin de la Seconde Guerre mondiale, mais à ce moment-là, l’Union soviétique avait soutenu les communistes qui contrôlaient la Tchécoslovaquie après un coup d’État. Ils ont été contraints de fuir à nouveau, cette fois-ci en direction des États-Unis.

Les Débuts de Carrière de Madeleine Albright

À son arrivée aux États-Unis, la famille d’Albright s’est installée à Denver, Colorado. Elle a finalement changé son nom pour l’américaniser et est devenue citoyenne des États-Unis en 1957. En 1959, elle a obtenu son diplôme du Wellesley College dans le Massachusetts en science politique. Plus tard, elle a poursuivi ses études à l’Université de Columbia, où elle a obtenu une maîtrise en 1968 et un doctorat en droit public et gouvernement en 1976.

La même année où elle a obtenu son diplôme au Wellesley College, elle a épousé son mari Joseph Albright, dont la famille était dans le secteur des journaux. Albright a travaillé en tant que collectrice de fonds pour la campagne présidentielle du sénateur Edmund Muskie lors des primaires démocrates de 1972. Après le départ de Muskie, elle a été nommée sa principale assistante législative.

Ascension au Pouvoir et Contributions Politiques de Madeleine Albright

Albright a travaillé comme assistante législative principale pour Muskie de 1976 à 1978, selon le Département d’État américain. Elle a ensuite travaillé comme membre du personnel à la Maison Blanche en 1978 sous la présidence de Jimmy Carter et a également siégé au Conseil de Sécurité Nationale sous le conseiller à la sécurité nationale Zbigniew Brzezinski. Elle a quitté la Maison Blanche avec le reste de l’Administration Carter en 1981, avant d’être nommée Professeur de recherche en affaires internationales à l’École de service extérieur de l’Université de Georgetown et Directrice de son Programme de Femmes en service extérieur. Pendant les administrations Reagan et Bush, Albright a travaillé pour des organisations à but non lucratif et sa maison est devenue un salon accueillant des politiciens démocrates et d’autres personnalités politiques.

Les Démocrates ont repris le contrôle de la Maison Blanche après la victoire de Bill Clinton aux élections présidentielles de 1992, et en 1993, elle est revenue à la vie politique en étant nommée Ambassadrice des États-Unis aux Nations Unies.

Ambassadrice aux Nations Unies et Secrétaire d’État

En 1993, le Président Clinton a nommé Albright Ambassadrice des États-Unis aux Nations Unies. Elle était connue pour son approche ferme des questions diplomatiques et est également créditée d’avoir été l’une des forces motrices derrière une plus grande implication des États-Unis aux Nations Unies. Elle a occupé ce poste jusqu’à sa nomination en tant que nouvelle Secrétaire d’État après la victoire du Président Clinton aux élections présidentielles de 1996, confirmée par le Sénat et assermentée tôt au cours du second mandat de Clinton.

Elle est peut-être surtout connue pour ses efforts en tant que Secrétaire d’État pour étendre la portée de l’OTAN vers l’est, dans des pays qui faisaient auparavant partie du bloc soviétique. Elle s’est également battue lorsqu’il était question de menaces à la démocratie ou aux droits de l’homme.

Le Décès de Madeleine Albright et Son Héritage

Albright a quitté la Maison Blanche à la fin du second mandat de Bill Clinton et a fondé le Albright Stonebridge Group. Elle a fait quelques incursions ponctuelles en politique au fil des ans, notamment en 2008 et 2016, où elle a soutenu les candidatures présidentielles de sa collègue Secrétaire d’État Hillary Clinton.

Albright a continué à écrire des chroniques sur les affaires étrangères, a été membre du Conseil des relations étrangères et a également rédigé plusieurs livres. En 2012, elle a été honorée de la Médaille présidentielle de la Liberté, décernée par le Président Barack Obama. Albright a été une pionnière et a donné l’exemple aux femmes souhaitant occuper des postes de haut rang au gouvernement. Elle était engagée en politique étrangère jusqu’à sa mort, s’exprimant sur des sujets d’actualité tels que l’invasion de l’Ukraine par Vladimir Poutine, affirmant que cela isolerait la Russie et la laisserait vulnérable face à une alliance occidentale unie.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌