Le meilleur ami de JFK, une amitié méconnue en politique

Le meilleur ami de JFK, une amitié méconnue en politique

Une amitié méconnue en politique : qui était vraiment le meilleur ami de JFK ? Découvrez l'histoire de ce fidèle compagnon de John F. Kennedy.

Share your love

Une Amitié Inébranlable

John Fitzgerald Kennedy, plus connu sous le nom de JFK, est souvent associé à sa famille iconique, la dynastie Kennedy, ainsi qu’à ses relations romantiques médiatisées. Cependant, une amitié moins connue, mais tout aussi significative, a marqué sa vie politique : celle qui le liait à Kirk LeMoyne Billings, surnommé « Lem ». Leur amitié indéfectible a débuté au Choate Preparatory School, où ils ont formé un lien fort grâce à leur humour espiègle et leur propension à transgresser les règles établies. Malgré les hauts et les bas de la vie de JFK, Lem est resté un pilier essentiel dans son cercle proche, apportant un soutien indéfectible même après l’entrée de JFK à la Maison Blanche.

Au-delà des frontières strictes du Choate Preparatory School, JFK et Lem ont scellé leur amitié lors d’un voyage de deux mois et demi en Europe, explorant des sites emblématiques et capturant des souvenirs à travers des photographies comiques. Cette complicité persistante a survécu à la Seconde Guerre mondiale, où JFK s’est engagé dans la Marine américaine tandis que Lem est devenu ambulancier en Afrique du Nord. À travers les épreuves de la guerre, leur amitié a résisté, renforcée par des lettres échangées et des retrouvailles dès que possible.

Présence Discrète à la Maison Blanche

Après la Seconde Guerre mondiale, JFK a entamé sa carrière politique, gravissant les échelons jusqu’à devenir un symbole de la jeunesse et de l’ambition américaines. Pendant ces années d’ascension politique, Lem Billings est demeuré le confident et le soutien indéfectible de JFK, l’accompagnant sur le chemin tumultueux de la campagne électorale. Une fois JFK élu président, Lem est resté proche, bien qu’il n’ait jamais occupé de fonction officielle au sein de l’administration, JFK souhaitant préserver la pureté de leur amitié.

Lem Billings, surnommé le « Premier Ami » du président, avait même une pièce spéciale à la Maison Blanche. Sa présence constante était si marquée que certains le prenaient parfois pour un agent des services secrets. Lem apportait à JFK un souffle de légèreté, organisant des dîners en l’absence de Jacqueline Kennedy et permettant ainsi au président de se détendre. Sa contribution à l’équilibre émotionnel de JFK en faisait un pilier discret et important de la Maison Blanche.

Un Lien Profond avec la Famille Kennedy

Lem Billings n’était pas seulement le meilleur ami de JFK, il était également un membre à part entière de la famille Kennedy. Joseph P. Kennedy Sr., patriarche de la famille, louait Lem Billings comme son « deuxième fils » dans une lettre écrite pendant la Seconde Guerre mondiale. Son implication au sein de la famille dépassait le simple lien amical avec JFK, s’étendant à l’accompagnement des sœurs de JFK et même au transport de hamsters offerts en cadeau aux filles de JFK jusqu’à la Maison Blanche.

La relation entre JFK et Lem Billings soulève des questionnements quant à la profondeur de leurs sentiments l’un envers l’autre. Des historiens avancent que Lem aurait éprouvé des sentiments amoureux envers JFK, allant jusqu’à faire des avances dès 1933. Malgré des allégations plus sensationnalistes évoquant une relation intime entre les deux hommes, ces affirmations n’ont jamais été vérifiées, laissant planer un voile de mystère sur la véritable nature de leur lien.

Le Dernier Adieu et un Héritage Complex

La tragique disparition de John F. Kennedy en 1963 a mis fin à l’une des relations les plus étroites de la vie de Lem Billings. Bouleversé par la mort de son ami, Lem a sombré dans la dépression, se retrouvant aux prises avec des dépendances. Malgré la douleur de cette perte, Lem est resté proche de la famille Kennedy, incarnant à sa manière une figure de deuil dans le cercle restreint des proches de JFK.

Lem Billings est décédé en 1981 des suites d’une crise cardiaque à l’âge de 65 ans. Des membres de la famille Kennedy ont accompagné sa dépouille, illustrant ainsi l’importance de son rôle au sein de leur cercle intime. Bien que son orientation sexuelle soit devenue publique après sa disparition, posant des questions inédites sur sa relation avec JFK, Lem Billings demeure une énigme fascinante dans l’histoire politique américaine.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌