Le vrai secret des innombrables bunkers suisses expliqué

Le vrai secret des innombrables bunkers suisses expliqué

Pourquoi la Suisse abrite-t-elle des centaines de milliers de bunkers secrets disséminés sur son territoire ? Plongez dans l'histoire pour percer ce mystère.

Le Vrai Secret des Innombrables Bunkers Suisses Expliqué

Le petit mais puissant pays d’Europe, la Suisse, est célèbre pour de nombreuses raisons : ses majestueuses montagnes des Alpes, sa cuisine incroyable (notamment son chocolat), son statut de centre financier, et, pour certains, sa réputation de paradis fiscal. Sur la scène mondiale, le pays est particulièrement connu pour sa politique de neutralité militaire et politique – une politique qu’il a réussi à maintenir depuis le XIXe siècle à travers certains des plus grands conflits de l’histoire. Malgré certaines critiques de la neutralité dans les affaires diplomatiques, la Suisse s’est parfois retrouvée controversée pour sa disposition à commercer avec les deux camps pendant les guerres. Le maintien de la neutralité lors de périodes de conflit sanglant est une prouesse remarquable.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Suisse s’est retrouvée potentiellement à la merci d’une puissance étrangère agressive, l’Allemagne nazie d’Adolf Hitler, dont le territoire se trouvait juste de l’autre côté de la frontière au nord. Plutôt que de chercher à s’aligner avec les Alliés, la Suisse a choisi de creuser profondément et de se défendre avec d’innombrables fortifications rendant le franchissement des Alpes presque impossible pour les forces de l’Axe. Cela comprenait le maillage de la chaîne de montagnes avec des milliers de bunkers secrets, dont la majorité reste ouverte aujourd’hui.

Entrée dans l’Ère Nucléaire

L’humanité est entrée dans l’ère nucléaire en 1945 lorsque les États-Unis ont confirmé le succès du premier test de bombe atomique et ont déployé la technologie contre le Japon lors des bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki. Les attaques sont créditées d’avoir mis fin à la Seconde Guerre mondiale, mais la vérité est que les bombardements ont entraîné la mort d’au moins 200 000 civils, détruit des vies innocentes et ont poussé vers une potentielle armageddon nucléaire et la fin de l’humanité. Comme l’a si bien dit Oppenheimer : « Je suis devenu la mort, le destructeur de mondes. »

L’avenir de la race humaine est devenu encore plus précaire en 1949 lorsque l’URSS a également développé des armes atomiques. Cela signifiait que tout conflit ouvert entre les deux superpuissances aurait probablement conduit à une destruction nucléaire totale, menaçant la sécurité de pratiquement tous les pays sur Terre. Ainsi, bien que les horreurs de la Seconde Guerre mondiale se soient heureusement achevées, il semblait que le monde restait un endroit dangereux et volatile.

La Politique des Bunkers en Suisse

Dans les années 1960, le gouvernement suisse a adopté une législation garantissant à chaque citoyen suisse un droit d’accès aux bunkers et a entrepris un vaste programme de construction de bunkers pour concrétiser sa vision de la sécurité nationale en cas de guerre nucléaire. Une fois le programme de bunkers établi en 1962, il est estimé que plus de 13 milliards de dollars ont été investis dans la construction et la maintenance des systèmes de bunkers suisses.

La plupart des infrastructures mises en place par les gouvernements du monde pour limiter les dommages causés par les divers types de guerre ont disparu de la vue et se sont estompées de la mémoire au fil des décennies. En Suisse, cependant, les bunkers construits pour protéger le pays des effets potentiellement dévastateurs du conflit nucléaire restent largement en place. Bien que la Guerre froide se soit atténuée et que l’Europe semblait retrouver un état de relative paix, la politique de défense par les bunkers est restée un enjeu de fond, et les investissements et la maintenance ont ralenti.

Aujourd’hui, les bunkers suisses sont généralement entretenus à un niveau élevé et on estime qu’il y en a environ 365 000 à travers le pays, offrant un espace plus que suffisant pour la population de 8,6 millions d’habitants. La Suisse reste ainsi prête à faire face aux défis que l’avenir pourrait lui réserver, mettant en lumière l’importance de sa politique de neutralité et de prévoyance en matière de défense nationale.

Plongez dans l’histoire pour percer le mystère des centaines de milliers de bunkers disséminés en Suisse et découvrez comment ce pays a su naviguer à travers les tumultes de l’histoire mondiale tout en restant fidèle à ses principes de neutralité et de sécurité nationale.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌