Les moments les plus terrifiants des sorties spatiales

Les moments les plus terrifiants des sorties spatiales

Plongez dans l'effroi des sorties spatiales avec ces moments terrifiants vécus dans l'espace. Exploration du cosmos et peur au rendez-vous !

Share your love

Les Moments les Plus Terrifiants des Sorties Spatiales

Les sorties spatiales, ou extravehicular activities (EVA) pour être plus précis, sont des événements aussi fascinants que redoutables pour les astronautes. Flottant dans le vide spatial, contemplant la Terre en contrebas, l’expérience doit procurer une sensation unique, presque comme être au sommet du monde… littéralement. Cependant, si certain·e·s astronautes se sentent comme en plein vol lors de cette tâche essentielle utilisée pour les réparations spatiales, les expériences scientifiques, et autres activités, d’autres ont vécu des moments où la mort semblait proche, voire imminente. Heureusement, sur les quelque 30 astronautes et cosmonautes ayant perdu la vie depuis le début de l’ère spatiale, aucun décès n’a eu lieu pendant, ou à cause d’une EVA. Selon les archives de la NASA, plus de 250 sorties spatiales ont été effectuées à bord de la Station Spatiale Internationale, qui orbite à environ 250 miles au-dessus de l’atmosphère terrestre. Aujourd’hui, les sorties spatiales sont considérées comme une procédure routinière, avec plus de 1 100 heures déjà effectuées. Grâce à la formation approfondie des astronautes, comprenant six ans d’études supérieures, suivis de deux ans d’expérience professionnelle, et deux ans de formation de base à la NASA, qui inclut des matières telles que la survie, la communication, la science, les procédures médicales, et bien plus encore, aucun accident mortel n’est à déplorer dans l’espace.

Les Mésaventures d’Alexey Leonov

Le cosmonaute Alexey Leonov, à peine âgé de 30 ans, a réalisé la toute première sortie spatiale le 18 mars 1965. Les Russes avaient devancé les Américains dans la course à l’espace. Leonov fut chargé de documenter cet exploit, mais le destin en a décidé autrement. Alors que l’événement devait durer, le drame a frappé, réduisant la sortie spatiale de Leonov à 12 minutes seulement. Si les EVAs modernes peuvent durer plus de six heures, Leonov aurait pu ne jamais pouvoir revenir s’il n’était pas rentré à temps. Dès son entrée dans le vide spatial, sa combinaison a commencé à gonfler rapidement, le mettant en danger. Malgré son calme apparent, il a dû relâcher de l’oxygène de sa combinaison pour pouvoir la réintégrer et éviter la suffocation. De retour sur Terre, une mauvaise manœuvre a provoqué l’atterrissage forcé de son vaisseau dans une région reculée, enneigée, et infestée de loups et d’ours. Heureusement, lui et l’équipage furent secourus peu après.

L’épreuve de Eugene Cernan

Eugene Cernan devint le troisième astronaute à effectuer une sortie spatiale lors de l’expédition « maudite » de Gemini X. Après plusieurs tentatives de décollage, des erreurs techniques ont retardé leur départ dans l’espace de cinq mois. Lors de l’EVA, Cernan a dû porter un propulseur dorsal pour se déplacer autour du vaisseau. Malheureusement, la combinaison spatiale conçue pour le protéger de la chaleur l’a empêché de réguler sa température corporelle et l’a fait suer abondamment. Il aurait pu mourir de surmenage, de déshydratation et de perte de poids extrême. Malgré ces difficultés, il a réussi à rentrer à bord où l’équipage a dû le rafraîchir. Ces incidents ont conduit à des améliorations des combinaisons spatiales pour les missions à venir, y compris celles utilisées lors d’Apollo 11.

La Menace des Fuites d’Ammoniac

Lors d’une sortie spatiale en 2001, l’astronaute Robert « Beamer » Curbeam a été accidentellement aspergé de produits chimiques toxiques. L’ammoniac, une substance utilisée dans le refroidissement de la station spatiale, s’échappa d’une ligne de refroidissement et recouvrit entièrement sa combinaison spatiale. Les cristaux de glace d’un centimètre recouvraient son équipement. Malgré sa lutte pour revenir à l’intérieur du vaisseau spatial, il a réussi à éviter une catastrophe majeure.

La Course Contre la Montre de Luca Parmitano

En 2013, pendant une sortie spatiale, l’astronaute Luca Parmitano a été confronté à une situation critique lorsqu’il a soudainement ressenti de l’eau à l’intérieur de son casque. La quantité d’eau ne cessait d’augmenter, menaçant de le noyer en apesanteur. Grâce à son sang-froid, il a réussi à regagner la sécurité de la station spatiale et a été secouru avant qu’une catastrophe ne se produise. Cette expérience a montré les dangers imprévus auxquels peuvent être confrontés les astronautes même pendant les missions les plus minutieusement planifiées.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌