Sort Tragique des Corps du Siège de Waco en 1993

Sort Tragique des Corps du Siège de Waco en 1993

Quel a été le sort tragique des corps après le siège de Waco en 1993 Les détails bouleversants de la récupération des victimes de cette tragédie historique
Les 51 jours du célèbre siège de Waco ont débuté le 28 février 1993, lorsque le Bureau fédéral de l’alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs (ATF) a tenté de perquisitionner le Mont Carmel, un complexe près de Waco, au Texas, abritant un groupe appelé les Branch Davidians. Les résidents lourdement armés et leur infâme leader de secte David Koresh savaient que l’ATF arrivait, et bientôt, une fusillade a tourné en un long siège. Malheureusement, les conséquences ont inclus de nombreux cadavres, dont le sort a varié.L’affrontement initial impliquait 70 agents de l’ATF, mais à la fin du siège, environ 900 représentants de diverses agences étaient sur place. Les négociations avec Koresh se sont avérées intenses et difficiles, et les autorités ont essayé de nombreuses méthodes pour affaiblir l’opposition des Branch Davidians. Cependant, rien n’a fonctionné, donc le 19 avril, le FBI a obtenu le feu vert pour perquisitionner Mont Carmel. Les Branch Davidians ont réagi en mettant le feu au bâtiment et, lorsque la fumée s’est dissipée, seuls des corps, quelques survivants et de nombreuses questions sur la manière dont les autorités avaient géré les événements restaient. De plus, Waco a également inspiré Timothy McVeigh à commettre l’attentat d’Oklahoma City exactement deux ans après la fin du siège.La grande majorité des Branch Davidians sont morts lors des événements du 19 avril. Grunge vous a déjà raconté toutes les façons dont le siège de Waco était encore pire que vous ne le pensez. Maintenant, voyons ce qui est arrivé aux Branch Davidians après la chute de Mount Vernon. Voici ce qui est arrivé aux corps du siège de Waco.

Le nombre exact de corps reste flou

L’issue dramatique et explosive du siège de Waco a fait des Davidiens de la Branche, dirigés par David Koresh, l’un des sectes les plus dangereuses de l’histoire récente. Cependant, le nombre exact de décès lors du siège reste quelque peu flou.

Neuf membres de la secte ont échappé à l’incendie, et l’enquête initiale sur le siège de Waco a révélé 72 corps. Cependant, selon David Koresh avant sa mort, il y avait au total 95 personnes dans le bâtiment. Qu’il ait exagéré les chiffres ou dit la vérité demeure incertain. Si son décompte était correct, cela signifierait que 14 corps n’ont jamais été retrouvés dans les décombres—une possibilité que les enquêteurs ont envisagée, affirmant que l’incendie violent pourrait avoir complètement détruit certains restes humains.

En raison de la nature chaotique de l’incident, il reste encore une incertitude quant au nombre exact de Davidiens ayant péri dans la fin incendiaire et sanglante du siège. Il n’est pas rare de voir des préfixes comme « au moins » et « près de » dans les rapports et écrits sur le siège de Waco. Il est également incertain si un rapport particulier sur le nombre de morts inclut les quatre agents de l’ATF décédés lors d’un échange de tirs plus tôt avec les membres de la secte. Si un média donne un nombre exact d’adultes et d’enfants décédés dans l’incendie, celui que l’on rencontre le plus souvent dans les rapports modernes est 75, bien que beaucoup semblent jouer la carte de la prudence en restant quelque peu vagues.

Un examen médical a conclu que le gaz lacrymogène n’a pas contribué à la mort des membres de la secte

Les méthodes employées par les autorités lors du siège de Waco ont suscité de nombreuses critiques, même si l’on a finalement conclu que les membres de la secte des Branch Davidians avaient eux-mêmes mis le feu au complexe. Une ligne d’enquête s’est concentrée sur l’utilisation massive par le FBI de gaz lacrymogène 2-chlorobenzylidène malononitrile, ou gaz CS, afin de déloger les membres de la secte du bâtiment. Certains ont soupçonné que la longue attaque au gaz lacrymogène du FBI avait pu entraver la capacité des Davidians à s’échapper lorsque l’incendie a débuté. De plus, il a été noté que le gaz CS libère du cyanure lorsqu’il est exposé au feu.

Cependant, un examen médical des corps des Davidians décédés a révélé que le gaz CS n’a joué aucun rôle dans leur mort. Au contraire, de nombreux membres sont morts par asphyxie, blessures par balle — soit auto-infligées, soit causées par d’autres membres — ou à cause de l’effondrement du bâtiment.

Bien que le FBI ait été dédouané de toute faute lors du siège de Waco, leur tentative désespérée de déloger les membres de la secte avec une quantité démesurée de gaz lacrymogène reste une expérience marquante. Clive Doyle, un membre survivant des Branch Davidians, a témoigné en justice (via The Austin Chronicle) : « J’ai vu des gens dans la chapelle, en manches courtes, essayer de s’en débarrasser ; ils pleuraient. C’était comme de l’acide de batterie sur la peau. »

Les autopsies révèlent que les enfants ont été abattus

Même avant la fin du siège de Waco, il était assez clair que le groupe des Branch Davidians n’était pas un endroit sûr pour les enfants. Des allégations d’embrigadement et de maltraitance avaient été portées contre David Koresh par les autorités et les survivants. Les enfants qui avaient réussi à sortir du complexe avant l’incendie éprouvaient des difficultés à s’adapter à une vie normale. Cependant, les événements du 19 avril 1993 ont aggravé la situation. Bien que le culte ait libéré de nombreux enfants pendant le siège, les corps de 25 enfants ont été retrouvés après l’incendie du complexe.

Lors des autopsies pratiquées sur 21 corps d’adultes et d’adolescents des Branch Davidians morts lors du siège, les autorités ont découvert qu’ils étaient tous morts de façon violente, mais pas à cause de l’incendie. En réalité, 20 d’entre eux avaient été abattus par d’autres membres du culte. Le 21e corps était celui d’un enfant de trois ans, poignardé à mort.

La fin peu cérémonieuse de David Koresh

David Koresh, le leader du culte, est mort le 19 avril 1993, comme la plupart des autres membres du groupe présents dans le complexe. Ses restes gravement brûlés ont été découverts trois jours après l’incendie, mais comme beaucoup d’autres Davidiens, il n’est pas mort à cause du feu. Après identification de son corps fortement endommagé, les enquêteurs ont découvert une blessure par balle à son front.

Les détails exacts de la mort de Koresh restent un mystère. Il est cependant important de noter qu’il était désarmé au moment de sa mort. Le FBI a avancé l’hypothèse que son bras droit, Steve Schneider, aurait pu tirer sur Koresh, peut-être après avoir réalisé que celui-ci cherchait à échapper au complexe en flammes et qu’il n’était pas l’homme en qui il avait confiance. Quelle que soit la réalité des faits, Schneider est également mort d’une balle, et son corps ainsi qu’un fusil ont été retrouvés près des restes de Koresh.

Après l’enquête, les restes de Koresh ont été rendus à sa famille, qui l’a enterré dans une tombe sans nom au cimetière Memorial Park à Tyler, au Texas. Seules quatre personnes étaient présentes. Toutefois, selon le Los Angeles Times, certains membres de la famille suspectaient que le corps rendu ne soit pas réellement celui de Koresh. « Je ne pense pas que je trouverai jamais la paix », a déclaré Bonnie Haldeman, la mère de Koresh. « Je n’ai pas pu voir le corps, et je ne suis même pas certaine que ce soit David qui est là. Qui sait ? »

Les quatre agents de l’ATF décédés ont été honorés et enterrés

Outre les Davidiens de la Branche qui ont péri lors du siège de Waco, plusieurs agents du gouvernement ont également perdu la vie. Le 28 février 1993, les agents spéciaux de l’ATF Todd McKeehan, Robert Williams, Conway LeBleu et Steven Willis ont été tués lors du premier échange de tirs entre les agents gouvernementaux et les membres de la secte de David Koresh. Durant ce siège, 28 autres agents ont également été blessés.

Une cérémonie commémorative conjointe pour les quatre agents tombés au combat a eu lieu le 23 mai 1993 au National Law Enforcement Officials Memorial à Washington D.C. Ils ont également un cénotaphe au Mémorial du Siège de l’ATF situé au Mont Carmel, au Texas. Pour ce qui est de leurs sépultures, elles se trouvent dans différents lieux : McKeehan est enterré au Happy Valley Memorial Park dans le comté de Carter, Tennessee; Williams au Brandon Memorial Gardens dans le comté de Rankin, Mississippi; LeBleu repose dans sa ville natale de Lake Charles, paroisse de Calcasieu, Louisiane, tandis que Willis, bien que né en Louisiane, repose à Houston, Texas.

Les corps non réclamés des Davidiens ont été enterrés dans une fosse commune

En dehors de David Koresh, certains des Davidiens qui ont péri lors du siège ont finalement été réclamés et ont trouvé leur lieu de repos final. Notamment, 24 des membres du culte étaient originaires du Royaume-Uni, et certains d’entre eux, comme Stephen et Phillip Henry, ont reçu une sépulture convenable avec des funérailles sur leur sol natal. Malheureusement, l’incendie destructeur a rendu l’identification de certains corps impossible. Ainsi, les funérailles des Henry ont également servi de commémoration pour leur mère et leurs trois sœurs, également décédées dans le complexe.

Environ 30 corps n’ont pas été identifiés ou réclamés par les familles. Ces corps ont été conservés jusqu’à la fin de 1994, car les autorités envisagaient de les utiliser comme preuves et les avocats des victimes souhaitaient effectuer des tests supplémentaires pour déterminer la cause de la mort. Finalement, ces victimes ont été enterrées dans des tombes anonymes, non loin de l’endroit où elles sont décédées, au cimetière de Restland à Waco, au Texas. Ces dernières années, les Davidiens survivants et les proches des défunts ont commencé à travailler pour effectuer des tests ADN et relocaliser ces restes. En 2021, les corps de dix tombes anonymes, y compris certains des proches parents de Koresh, ont été transférés au cimetière Rosemound à proximité sur demande du fils d’un Davidiens de premier plan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *