Catastrophe ferroviaire 1981 en Inde: Près de 600 morts pour une vache

Catastrophe ferroviaire 1981 en Inde: Près de 600 morts pour une vache

Tragédie ferroviaire en Inde: Retour sur l'accident de 1981 ayant causé près de 600 morts, peut-être à cause d'une vache sur les voies. En savoir plus.

Share your love

Histoire

En 1981, dans l’État indien de Bihar, un tragique accident ferroviaire a coûté la vie à près de 600 personnes, avec une possible implication d’une vache sur les voies. Cette catastrophe a soulevé une question complexe : que faire en cas d’urgence pour éviter une collision entre un train et un animal sacré ? En Inde, où la vache est vénérée dans la culture hindoue, cette situation revêt une dimension particulière.

Le drame s’est déroulé lorsque le conducteur du train s’est retrouvé confronté à un choix impossible : freiner brusquement pour éviter l’impact avec un animal, potentiellement une vache, traversant les voies. La décision prise dans l’urgence a entraîné des conséquences dévastatrices, engendrant l’une des plus graves catastrophes ferroviaires de l’histoire de l’Inde. Cet événement, parfois nommé le désastre ferroviaire de Bihar, a laissé une empreinte indélébile dans la mémoire collective.

Cependant, il convient de souligner que le conducteur du train n’avait guère le temps de réfléchir aux implications morales de sa décision. Face à une situation critique, les réflexes ont primé, laissant peu de place à la délibération. En outre, la version des événements entourant la vache reste sujette à controverse, certains doutant de sa véracité et privilégiant plutôt l’ampleur de la tragédie humaine.

Une tragédie ferroviaire causée par les pluies de mousson

L’Inde a été le théâtre d’une catastrophe sans précédent en 1981, lorsque le train 416 Down a déraillé, plongeant dans la rivière Bagmati. Cette tragédie, qui a coûté la vie à près de 600 personnes, a été déclenchée par des conditions météorologiques extrêmes liées à la mousson. Les pluies torrentielles de la mousson avaient déjà provoqué des inondations massives, faisant monter dangereusement le niveau de la rivière Bagmati, située à proximité des voies ferrées.

Dans des circonstances aussi critiques, le conducteur du train n’avait d’autre choix que de tenter de freiner, peu importe l’obstacle sur la voie. Les rails glissants, rendus impraticables par la pluie, ont entraîné le déraillement de la majeure partie du convoi, précipitant neuf des wagons du train dans la rivière en crue. Malgré les efforts de sauvetage, seuls 286 corps ont pu être récupérés, laissant derrière eux un nombre estimé à près de 600 victimes, y compris des membres de quatre grandes fêtes de mariage.

Cette tragédie ferroviaire de 1981 en Inde reste à ce jour l’un des accidents de train les plus catastrophiques de l’histoire, témoignant des dangers associés aux conditions météorologiques extrêmes et de la fragilité des infrastructures face à de tels événements.

Histoire

En 1981, l’Inde a été le théâtre de la terrible catastrophe ferroviaire de Bihar, suscitant un tollé public. Les officiels du gouvernement se sont rejeté la responsabilité alors que diverses théories circulaient sur l’incident. Le ministre des chemins de fer, Kedar Nath Pande, a qualifié l’événement de « tragédie envoyée par Dieu ». Si une « soudaine tempête cyclonique » a été désignée comme responsable, l’anecdote de la vache provenait uniquement de certains survivants. Certains ont même accusé les passagers du train, suggérant que le train était déséquilibré car ces derniers avaient abaissé tous les volets pour se protéger de la tempête.

Alors que plus de 500 décès ont été dénombrés suite au déraillement, certains estimations à l’époque ont atteint jusqu’à 800 voire 2 000 morts. Les cadavres ont été extraits de la rivière Bagmati et déposés sur la rive, à la fois trempés d’eau et raides à cause de la rigidité cadavérique. Des grues ont relevé les voitures de train tandis que des plongeurs descendaient et que les membres de famille regardaient. Trois jours après le début des opérations de sauvetage, les corps étaient en état de décomposition avancée, rendant impossible leur identification.

Ces catastrophes ont perduré au fil des années. L’Inde a hérité de son système ferroviaire de l’époque du Raj britannique, de la seconde moitié du XIXe siècle. Des efforts ont été déployés ces dernières années pour améliorer les chemins de fer nationaux, mais les accidents de train dans le pays restent bien plus élevés que dans d’autres pays, causant plus de 16 000 décès en 2021. Le système transporte environ 23 à 24 millions de passagers chaque jour.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ne manquez plus aucune nouveauté poétique en vous inscrivant à notre newsletter ! 💌